Santé MondeSansTabac2014

Publié le 16 janvier 2014 | par Céline Lafrance

1

Vous fumez… Pourquoi?


Vous fumez? Vous rappelez-vous quand vous avez commencé à fumer et pourquoi? Pensez-y pendant quelques instants. Et maintenant, pensez à pourquoi vous continuez de fumer.

Bien sûr, la décision de fumer vous appartient et c’est aussi une responsabilité. Vous devez être conscient que le fait de fumer peut avoir des impacts sur votre santé et sur celle des gens qui vous entourent, ainsi que sur l’environnement.

Un Québec sans tabac

Au Québec, du 19 au 24 janvier 2014, c’est la semaine pour un Québec sans tabac. Pendant cet événement, on parle des façons de faire pour promouvoir le fait de ne pas fumer et aussi les impacts du tabagisme. 77 % de la population québécoise ne fume pas, mais il reste tout même 23 % des Québécois qui fument. Ce qui est une proportion importante quand on pense à tous les impacts négatifs de cette habitude.

Cette année, la campagne nous rappelle que l’usage du tabac diminue l’espérance de vie de 10 ans. On peut en faire des choses en 10 ans. Prenez quelques instants pour penser à ce que vous aimeriez faire dans les 10 prochaines années. Ça fait rêver, n’est-ce pas?

Chaque jour, au Québec, le tabagisme fait 28 victimes, soit environ 10 400 décès évitables chaque année. Ce sont donc des milliers de familles qui sont affligées par la maladie ou la perte d’un être cher prématurément.

Le tabac cause, entre autres, le tiers des décès par maladies cardiovasculaires, la majorité des cas d’emphysème et 85 % des cancers du poumon. De plus, les effets nocifs du tabagisme ont aussi un effet sur la capacité de se rétablir après une maladie.

De plus, la fumée secondaire est très nocive pour les gens qui vous entourent, dont les enfants. On note qu’un enfant qui respire la fumée secondaire a plus de risque de souffrir d’otites, de rhumes, de problèmes respiratoires et de troubles d’apprentissage.

Bien sûr, le fait de ne pas fumer ne veut pas dire que vous ne serez jamais malade, mais disons que vous mettez de meilleures chances de votre côté.

Saviez-vous que seulement au Québec, les coûts en soins de santé liés au tabagisme s’élèvent à 1 milliard de dollars annuellement. Cela fait vraiment beaucoup de sous.

Et vos mégots?

Les cigarettes sont nocives pour la santé, la vôtre et celle de votre entourage, mais elles sont aussi nocives pour la planète. Lorsque vous fumez, jetez-vous vos mégots par terre? Avez-vous remarqué que d’autres le font et que des centaines de mégots se trouvent au sol? Les mégots sont des déchets qui ne sont pas biodégradables et qui polluent l’environnement, en particulier le milieu marin. Cela vous prendra environ 5 à 10 minutes pour fumer votre cigarette, mais le mégot que vous jetez par terre, prendra jusqu’à 12 douze ans pour se décomposer dans la nature. Ça fait réfléchir!

Et si vous pensiez à arrêter…

Avez-vous déjà essayé d’arrêter de fumer? Ça n’a pas encore fonctionné. Persévérez. La moyenne des gens réussit après quatre tentatives. Pour certains, ça fonctionnera du premier coup, pour d’autres, il faut quelques tentatives de plus, mais si vous le voulez vraiment, vous réussirez.

Il existe plusieurs façons d’obtenir de l’aide pour arrêter de fumer. Vous pouvez entre autres consulter la ligne téléphonique de J’Arrête (1 866 JARRETE ou 1 866 527-7383) ou leur site Internet jarrete.qc.ca.

Aux Îles, vous pouvez également contacter Amélie Poirier, au CSSS des Îles. Son bureau se trouve au CLSC de Cap-aux-Meules et vous pouvez la joindre en composant le 418 986-2572. Il s’agit d’un centre d’abandon du tabagisme et Amélie pourra certainement vous aider et vous conseiller. Courage! Vous pouvez y arrêter!

Comments

comments

Tags: , , ,


À propos de l'auteur

Céline Lafrance



One Response to Vous fumez… Pourquoi?

  1. Bob a dit :

    Si un fumeur continue de fumer après tous les avertissements écrits sur les paquets de tabac et après tous les moyens offerts pour aider à s’en affranchir, il n’a plus aucune excuse.
    Ces gens-là préfèrent leur plaisir bucal à une prolongation de vie.
    Doit-on les prendre en pitié ou les laisser à leur sort ? Chose absolument certaine, chacun choisit soi-même le sort lié au tabac …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑