Sport Carey Price

Publié le 4 mars 2014 | par Les gérants d'estrade

0

Croyez-vous à la guigne post-olympique ???


Les amateurs de sport ont suivi avec intérêt le tournoi de hockey à Sotchi. Bien sûr, les équipes de la Ligue Nationale de Hockey ont fourni de nombreux joueurs à leur équipe nationale respective. Maintenant, avec la reprise des activités dans le circuit Bettman, posons-nous la question suivante: Quelles formations de la LNH subiront les contrecoups des Jeux Olympiques ?

Tout d’abord, j’aimerais signaler que 3 équipes ont permis à 10 joueurs de représenter leur pays à Sotchi, soit St-Louis, Détroit et Chicago. Les Canadiens de Montréal n’étaient pas en reste avec 7 patineurs présents en Russie, tout comme Anaheim, Vancouver et New-York Rangers. Croyez-vous que ces formations vont ralentir dans le dernier droit ou, tout simplement, seront éliminés de la valse printanière des séries éliminatoires ?

Permettez-moi de rappeler certains faits en rapport avec ce genre de syndrome post-olympique. En 2010, nos Canadiens ont éliminé tout à tour Washington et Pittsburgh qui avaient fourni plusieurs joueurs pour cette olympiade. Quatre ans plus tôt à Turin, les Rangers de New-York comptaient neuf représentants et ils ont vu leur fiche se détériorer pour finalement être éliminés en première ronde. Cette même année, rappelons-nous l’élimination improbable des Red Wings de Détroit par les Oilers d’Edmonton. Enfin, en 1998, l’Avalanche du Colorado, avec Patrick Roy, Sakic, Forsberg, aux Olympiques, se faisait sortir en première ronde par Edmonton.

Ainsi, ces chiffres ne sont pas à prendre à la légère. Il y a certainement un lien à établir dans ces relâchements ou rebondissements. Pouvons-nous parler de fatigue, qu’elle soit physique ou mentale, ou tout simplement, de hasard. Je pense que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour tenter d’expliquer ce phénomène qui préoccupe beaucoup les directeurs généraux, les entraîneurs et, par ricochet, tous les partisans de leur équipe favorite.

Premièrement, j’avancerais que les joueurs Européens attachent beaucoup d’importance au fait de représenter leur pays aux Jeux Olympiques. Pour certains d’entre eux, une médaille d’or a parfois plus de valeur qu’une Coupe Stanley. Ainsi, on peut déceler que certains joueurs augmentent leur jeu d’un cran pour cette compétition majeure et reviennent un peu épuisés des Olympiques. Les patineurs nord-américains offrent quand même un effort soutenu mais, soyons honnêtes, la Coupe Stanley représente, pour les Canadiens et les Américains, le trophée le plus convoité.

Une deuxième raison s’explique par les blessures survenues pendant le tournoi olympique et relèvent souvent de la malchance. Pensons seulement aux Islanders de New-York qui viennent de perdre leur meilleur joueur, John Tavares, pour le reste de la saison, à Détroit qui lutte pour une place en séries sans Henrik Zetterberg et aux Canadiens, qui ne peuvent espérer aller loin dans les séries sans leur gardien étoile Carey Price.

Mentionnons également que cette pause olympique de plus de 2 semaines provoque souvent une cassure dans le rythme d’une équipe en pleine poussée. On a remarqué que le synchronisme n’est pas toujours au rendez-vous lors des premières parties et certaines formations peuvent prendre jusqu’à 2 semaines avant de reprendre leur vitesse de croisière et, malheureusement, il est déjà trop tard.

En conclusion, je vous suggère d’observer le comportement de certaines équipes à risque mentionnées au début de cet article, afin de voir si leur fin de saison sera affectée par les Jeux de Sotchi. Personnellement, je pense que Détroit et Vancouver seront exclus des séries de fin de saison, alors que d’autres formations comme Montréal et New-York Rangers pourraient subir l’élimination en première ronde. Cependant, je vois 2 équipes très bien représentées aux Jeux Olympiques, Chicago et St-Louis, se rendre près du but ultime, soit la Coupe Stanley.

Et vous, y croyez-vous ???

Source photo: La Presse.ca


Note : Les blogueurs sont responsables du contenu et des éléments qu’ils intègrent dans leur blogue sur ilesdelamadeleine.com.

Comments

comments


À propos de l'auteur

Les gérants d'estrade

Les gérants d’estrade sont Benoit Cormier et Gilles Boudreau. Ils traitent de sports et loisirs aux Îles de la Madeleine et ailleurs.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑