Émotions P6240087

Publié le 9 novembre 2015 | par Georges Gaudet

0

Une chronique d’automne, anecdotes et partages.


Un été est passé et l’automne est comme on dirait aux Îles de la Madeleine; « bien entamé ». Voici donc quelques échos et indiscrétions qui furent le lot de quelques observations au cours des derniers mois.

 IMG_0672

Camp de base : Quelque part le long d’une plage en Gaspésie. Voilà qui pourrait servir de titre à cette découverte. J’ai oublié son nom, mais il était un homme sympathique. En découvrant son camp bien emménagé sur la grève, j’ai reconnu ce genre d’homme épris de liberté, marginalisé sans aucun doute et quand même très respectueux de son environnement. Un camp d’été comme il l’a dit où certaines personnes n’aimaient pas son installation et qui plus est, des voyous s’étant fait un plaisir de tout démolir à plusieurs reprises. Eh oui, il y a des gens qui se sentent terriblement menacés par tout ce qui n’est pas comme eux. Dommage, car pour ma part, j’ai trouvé son installation estivale très imaginative, respectueuse de l’environnement et sa bonne humeur communicative. Comme on dit en anglais : « He made my day. »

 IMG_0688

Au son de son accordéon. Nous arrivions à Québec et cet inconnu s’est mis à jouer de l’accordéon avec grand talent. Je lui ai demandé pourquoi il avait subitement décidé d’agir ainsi. Réponse : Tout simplement parce que j’aime faire plaisir aux gens… et puis regardez leurs sourires. Il disait vrai et même si je n’ai jamais su son nom, lui aussi : « Il a embelli ma journée. »

 IMG_0701

À la mer les rats : Je ne connais pas le nom exact de ce gadget placé sur les câbles d’amarrage des navires afin d’empêcher les rats de filer sur le cordage et monter à bord en passagers clandestins, mais il s’agit bien d’un « bidule » bien original et sans doute efficace. C’était au quai des croisières à Québec et quelle belle idée pour ce navire d’embellir ces « antivermines » de figurines illustrant parfaitement bien l’utilité de la chose. Voilà un joli clin d’œil qui en valait la peine.

 Stchroumph - pommes 2pommes 2

Les Schtroumpfs aux pommes. Après un déménagement guidé par les nécessités de la vie, j’oserais dire que ce fut les Schtroumpfs qui nous ont amenés aux pommes. À vrai dire non, ce fut les amis, les petits-enfants et leurs parents qui nous ont invités à les suivre, mais on aurait dit que ces petits bonhommes bleus étaient eux aussi de la partie. Puis ce fut la magie de la cueillette avec dame nature qui ne s’est pas fait prier pour collaborer. Et qui a dit que l’automne était une saison plate et triste? — pas moi en tout cas.

Bonne semaine à toutes et à tous et puis à lundi ou mardi prochain.

 Capt mémoires

Georges Gaudet     

Comments

comments


À propos de l'auteur

Georges Gaudet

Chroniqueur indépendant, conférencier sur divers sujets, rédacteur de documents corporatifs, écrivain et artiste peintre quand il me reste du temps. Il tient un blog depuis des années intitulé Des mots, des bateaux et des pinceaux.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑