Émotions B10

Publié le 21 décembre 2015 | par Georges Gaudet

1

Une pause nécessaire


Besoin d’une pause

Carte 2015-16Avant toute chose, je tiens à souhaiter un Joyeux Noël et une superbe année 2016 remplie de tous les cadeaux de la vie à toutes les lectrices et tous les lecteurs de mes écrits sporadiques ou réguliers sur l’autoroute internet de ce monde. Mille mercis pour votre fidélité et votre appréciation tout au long de l’année qui se termine.

 La période de Noël de l’an passé fut pour ma compagne et moi-même très pénible. Les moments de cette année sont plus prometteurs et puisqu’il faut vivre d’espoir, c’est en nous accrochant à tous nos projets que nous entreprenons l’année qui s’en vient. Conférences, ateliers d’écriture, romans placés sur la voie numérique, toiles artistiques, voyages et activités sportives sont au menu de la nouvelle année.

 L’an passé à pareille date, j’accompagnais mon frère vers son dernier voyage. Il vivait avec nous ses derniers jours sur terre en pleine période des Fêtes. Victime d’un foutu cancer, il aura combattu avec lucidité, vaillance, révolte et finalement, épuisement, jusqu’au 14 janvier de cette année. Comment ne pas comprendre ce refus de mourir à 63 ans quand pour la plupart des gens, c’est le temps de la récompense bien méritée après une vie de labeur? Alors vous comprendrez que ce temps particulier de l’année nous est d’autant plus pénible, à la fois pour ma compagne et pour moi-même.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERAC’est ainsi que pour faire un pied de nez à la mort et afin d’honorer le souvenir de mon frère, nous avons monté notre sapin de Noël et empilé les cadeaux pour les enfants et petits enfants dès que le temps nous l’a permis. Chaque soir, ce sapin est allumé et il le restera jusqu’à la fin de cette période de célébrations. Je sais que c’est cela qu’il aurait souhaité de notre part et pour tout vous dire, cela fait du bien. Voilà qui justifie aussi ce moment de pause nécessaire afin de fêter cette fois-ci avec les enfants et petits enfants de ma compagne de même qu’avec ce qu’il me reste de famille (oncles, tantes, cousins, cousines) ici en ce bas monde. L’an prochain nous tracera à tous et toutes une route encore inconnue, mais je crois que si elle est remplie de projets et d’espoir, elle nous enrichira tous un peu plus et pas nécessairement avec de l’argent, mais surtout en valeurs qui ne s’achètent pas. L’amour, la compassion, le partage, la joie, le bonheur et la santé pour tous. C’est ce que je souhaite à tous mes lecteurs et lectrices.

Ainsi, le prochain blogue ne sera publié que le 11 janvier 2016. Bien que l’idée ne soit pas encore totalement structurée, j’ai l’intention d’écrire chaque semaine la partie d’un roman qui formera un tout à la toute fin d’une série de chroniques. Il s’agira d’un carnet de voyage raconté non pas comme une carte postale, mais vu autant de l’intérieur de l’âme que des observations géographiques qui y seront décrites. Une sorte de Jack Kérouac du début des années 2000, soit un voyage vraiment vécu. Ce sera un roman véridique à petites doses en quelque sorte.

Sur ce, je termine en vous souhaitant à toutes et à tous, santé, bonheur et paix.

À l’an prochain.

 Georges Gaudet

Comments

comments


À propos de l'auteur

Georges Gaudet

Chroniqueur indépendant, conférencier sur divers sujets, rédacteur de documents corporatifs, écrivain et artiste peintre quand il me reste du temps. Il tient un blog depuis des années intitulé Des mots, des bateaux et des pinceaux.



One Response to Une pause nécessaire

  1. BERTELOOT a dit :

    Joyeux réveillon de Noel, ainsi que fêtes de fin d’année et meilleurs voeux pour celle qui pointe son bout de nez d’ici la dizaine de jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑