Sport Eric1

Publié le 7 mars 2016 | par Les gérants d'estrade

0

À vos valises… Prêts… Partez !


Amis sportifs,

Dans la LNH, plusieurs joueurs étaient nerveux à l’approche du 29 février, date limite pour les transactions, alors que les partisans à travers le circuit Bettman espéraient un coup de génie de leur directeur général.  Dans l’ensemble, on ne pourrait qualifier cette période d’exceptionnelle, quoique certaines formations en ont profité pour améliorer leurs chances d’aspirer aux grands honneurs.  Les 19 échanges conclus en cette journée du 29 février impliquant 37 joueurs sont un peu moins que les 2 dernières années et représentent bien le hockey d’aujourd’hui car, pour une organisation, il faut décider, même si mathématiquement l’équipe peut encore faire les séries, si on est vendeur ou acheteur.  Acheteur veut dire aux joueurs et partisans que la confiance est toujours là, tandis que vendeur veut souvent dire qu’on lance la serviette sur l’année, donc les 20 parties restantes au calendrier de l’équipe représentent une éternité avant de fermer les livres sur la saison.  Une statistique primordiale, c’est que des 37 joueurs ayant changé d’équipe, seulement 19 joueurs ont disputé au moins un match dans la LNH cette année, ce qui n’est pas peu dire. Voici donc une analyse des principaux échanges par Association…

D’abord, dans l’Association de l’Est, nous retenons 2 transactions majeures.  Les Rangers de New-York ont mis la main sur le talentueux capitaine des Hurricanes de la Caroline, Éric Staal, moyennant des choix de 2e ronde (2016 et 2017) et un joueur marginal. Il est bien évident que les meilleures années sont derrière Éric Staal (31 ans), mais la qualité, le leadership et l’intensité de ce joueur dans les 2 sens de la patinoire, vont permettre à l’équipe de la « Big Apple » de rivaliser avec les puissants Capitals de Washington.  À mon avis, l’addition de Staal jumelé à l’excellence  de Lundqvist, pourrait donner la chance aux Rangers d’atteindre la finale de la Coupe Stanley.

D’autre part, la transaction du 9 février entre Ottawa et Toronto (impliquant 9 joueurs) devrait profiter aux 2 formations. Je ne crois pas cependant que l’addition de Dion Phaneuf va permettre aux Sénateurs de se qualifier pour les séries, mais il représente quand même un défenseur solide et fiable.  Cependant, il vieillit et sa réputation est surestimée.  Les Maple Leafs ne verront pas de dividendes cette saison de la transaction, mais on peut penser qu’ils seront les gagnants à moyen terme avec l’acquisition de Michalek, Greening, Cowen, sans compter un choix de 2e ronde (2017).

Par ailleurs, les Panthers de la Floride ont bonifié leur alignement avec l’ajout de Teddy Purcell et Jiri Hudler.  En provenance d’Edmonton, Purcell montre une fiche de 11 buts et 21 passes alors que Hudler avait 10 buts et 25 passes  à Calgary.  N’oublions pas quel la troupe de Gérard Gallant surprend les observateurs avec plus 80 points grâce au vétéran Jaromir Jagr et aux jeunes Huberdeau, Barkov et Ekblad.  Un petit mot également sur les Bruins de Boston de Claude Julien qui déjouent les experts.  En effet, on vient d’obtenir le défenseur John-Michael Liles de Caroline qui constitue une police d’assurance à la défensive alors que l’arrivée de Lee Stempniak donne des munitions supplémentaires à l’entraîneur dans le dernier droit.

En continuant cette analyse dans l’Est, soulignons que Daniel Winnik, en provenance de Toronto, vient s’ajouter aux Capitals de Washington, une équipe déjà très puissante, qui ne vise rien de moins que la Coupe Stanley.  À Pittsburgh, on pense que le défenseur de 25 ans Justin Schultz , obtenu des Oilers,  pourrait les aider dans leur remontée.  Pour terminer, les Canadiens de Montréal et Marc Bergevin n’ont pas soulevé les partisans avec leurs échanges très timides.  En effet, je ne crois pas que Stefan Matteau (obtenu pour Devante Smith-Pelley), John Scott et Victor Bartley   (pour Tinordi et Fournier) vont faire une grosse différence sur la saison très décevante de nos Glorieux.  Il faut seulement espérer que le jeune Philip Danault continue sa progression et que le choix de 2e ronde (2018) soit à la hauteur pour compenser la perte de Dale Weise et Tomas Fleischmann.

Du côté de l’Association Ouest, on doit souligner l’échange conclu quelques jours avant la date limite par les Black Hawks de Chicago, échange qui leur permet de mettre la main sur Andrew Ladd. On peut certifier que leurs intentions sont claires.  Ex-capitaine des Jets de Winnipeg et aussi ex-champion de la Coupe Stanley avec  les Black Hawks, Ladd viendra combler une faille dans l’offensive de Chicago en faisant partie du top 6, avec comme rôle de compléter le jeu de Jonathan Toews, un pas de plus vers leur 2e Coupe Stanley consécutive.

Pour sa part, l’Avalanche du Colorado, dont l’accès aux séries est sérieusement menacé par un retour en force du Wild du Minnesota suite  à un changement d’entraîneur, ont été les plus actifs en rapatriant Mikkel Boedker des Coyotes de l’Arizona ainsi que Éric Gélinas, défenseur format géant des Devils du New Jersey, échange qui permettra au vétéran québécois Alex Tanguay de poursuivre sa carrière avec la jeune équipe des Coyotes qui alignent les jeunes Max Domi et Anthony Duclair, deux recrues qui représentent l’avenir dans cette région.  Les Stars de Dallas de Tyler Seguin et Jamie Benn ont consolidé leur défensive en rapatriant des Flames de Calgary le défenseur Kris Russell qui devrait aider cette équipe surprise dans sa course vers les grands honneurs.

Les Kings de Los Angeles, après une exclusion des séries l’an dernier, refont surface cette année . Après l’acquisition de Kris Versteeg, ils ont causé une surprise en s’appropriant les services de Brett Sutter, le fils de leur actuel entraîneur, Darryl Sutter.  On sait que cela peut être difficile vis-à-vis les autres joueurs, lorsque vient le temps de départager le temps de glace et, devant un tel scénario, l’instructeur fait souvent face à la critique. Quant à l’équipe qui allait nulle part en début de saison, les Ducks d’Anaheim, et qui compte dans ses rangs le duo prolifique Getzlaf et Perry, elle s’est améliorée en allant chercher Brandon Pirri en Floride ainsi que Jamie McGinn à Buffalo.  Ces deux joueurs viendront apporter de l’énergie à une équipe qui a le vent dans les voiles.

Bien que certains échanges auront un impact dans le futur des autres équipes, il est un peu tôt pour faire un constat général sur ces transferts de joueurs ou de choix de repêchage car, comme nous pouvons le constater, souvent des joueurs avec des contrats expirant en fin de saison, servent souvent comme joueurs de location pour les équipes aspirant aux séries de fin de saison. Moyennant des choix de repêchage , les équipes comptent sur ces nouveaux venus pour combler certaines lacunes dans leur alignement respectif et ce, à moindre coût.

Maintenant, place au dernier droit de la saison et tout est possible avec la parité qui existe entre les formations de la la LNH.  Que la vraie saison commence !  Pour les équipes exclues des séries, c’est la position du repêchage des joueurs juniors en juin prochain qui les fait saliver, car ce prochain repêchage regorge de talents…

 

Qu’en pensez-vous ??

 

Crédit photo:  La Presse


Note : Les blogueurs sont responsables du contenu et des éléments qu’ils intègrent dans leur blogue sur ilesdelamadeleine.com.

Comments

comments


À propos de l'auteur

Les gérants d'estrade

Les gérants d’estrade sont Benoit Cormier et Gilles Boudreau. Ils traitent de sports et loisirs aux Îles de la Madeleine et ailleurs.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑