Affaires

Publié le 9 mai 2016 | par Chambre de Commerce

3

Pour une piste d’atterrissage qui permet un bon service aux citoyens et facilite le développement des entreprises


Depuis longtemps, la Chambre de commerce des Îles milite pour que les Îles-de-la-Madeleine soient dotées d’un service aérien qui soit optimal en termes de sécurité et de fiabilité mais, surtout, qu’il soit un outil de développement économique performant pour l’archipel. La base de ce service est, évidemment, une infrastructure adéquate, dont une piste d’atterrissage répondant mieux aux besoins.

 Le dossier était un dossier prioritaire qui suivait son cours, mais la tragédie de mars a convaincu les membres de la Commission consultative des transports de l’Agglomération des Îles d’accélérer la cadence.

La Chambre de commerce des Îles, qui participe à cette commission, supporte cette stratégie et demande à Transports Canada de procéder à l’allongement de la piste 07-25 de l’aéroport des Îles-de-la-Madeleine à la longueur maximale possible, à l’intérieur des clôtures de Transports Canada.

L’argumentaire proposé par la commission est le suivant.

  • La situation géographique de l’archipel des Îles-de-la-Madeleine est caractérisée par l’absence de tout lien fixe avec le continent.
  • Cette situation confère au transport aérien un rôle crucial dans la vie des insulaires madelinots, tant sur le plan social, sanitaire, économique qu’au chapitre de l’accès équitable aux services.
  • La volonté annoncée de Transports Canada est d’améliorer la viabilité des aéroports éloignés au pays et de faire en sorte qu’ils répondent aux besoins de transport des personnes et des marchandises dans un contexte d’accroissement des échanges et de libre circulation des biens.
  • La volonté des pouvoirs publics locaux est de s’assurer que le milieu soit pourvu d’infrastructures aéroportuaires aptes à supporter l’évolution à long terme des besoins de la communauté madelinienne en matière de transport aérien.
  • Des contraintes opérationnelles sont imposées à l’avion-hôpital de type Challenger opéré par le service aérien du gouvernement du Québec.
  • La capacité actuelle de l’infrastructure aéroportuaire des Îles impose des limites ponctuelles ou saisonnières dans la desserte aérienne de l’archipel avec les appareils déjà utilisés par les compagnies commerciales.
  • Les compagnies aériennes commerciales présentes sur le territoire s’apprêtent à renouveler leur flotte d’appareils et que la piste de 4500 pieds pourrait s’avérer trop courte pour des opérations sans restriction avec des appareils de nouvelle génération.

À ces arguments facilitant l’accès, s’ajoutent des possibilités de développement économique, notamment liées au tourisme. Une fois l’infrastructure performante, ce sera à nous d’être créatifs dans nos démarches de promotion et d’attraction.

Source : Chambre de Commerce des Îles de la Madeleine: Pour une piste d’atterrissage qui permet un bon service aux citoyens et facilite le développement des entreprises


Note : Les blogueurs sont responsables du contenu et des éléments qu’ils intègrent dans leur blogue sur ilesdelamadeleine.com.

Comments

comments

Tags:


À propos de l'auteur

Chambre de Commerce

La Chambre de commerce des Îles-de-la-Madeleine est un regroupement de près de 225 membres, gens d’affaires des Îles-de-la-Madeleine. Elle a pour mission de veiller à la mise en place et au respect de conditions et d’infrastructures propices au développement économique de l’archipel, à la réussite de ses membres, et conséquemment, à la prospérité de la communauté madelinienne.



3 Responses to Pour une piste d’atterrissage qui permet un bon service aux citoyens et facilite le développement des entreprises

  1. Julien Landry a dit :

    Les compagnies aériennes qui desservent présentement le territoire des îles-de-la-Madeleine, n’arrivent pas à rentabiliser leurs opérations, et ce malgré des tarifs qu’on peut qualifier de très onéreux. En sachant d’ores et déjà ces données et aussi que vraisemblablement, la population restera plus ou moins semblable à ce qu’elle est aujourd’hui dans le futur, je me demande s’il est réellement nécessaire d’allonger la piste dans le but de faire atterrir des transporteurs plus gros ou de mieux équiper l’aéroport en instruments de navigation qui permettrait aux transporteurs actuels de se poser presqu’en tout temps.
    Il me semble que le vrai problème du transport en avion vers les îles, c’est le coût et c’est peut-être là qu’il faudrait faire de véritables changements. Je suis probablement dans le champs, comme on dit, et pourtant s’il y avait un tarif raisonnable pour aller aux îles par avion, je serais le premier qui y ferait quelques escapades annuellement et sûrement que beaucoup d’autres feraient ainsi.
    Mais peut-être suis-je complètement dans le champs, comme on dit !

  2. Johanne Ethier Hébert a dit :

    Je suis d’accord avec M. Essiembre…

    Faudra t’il un autre terrible accident comme celui du 29 mars qui nous a enlevé un meilleur ami et sa famille?

    Il est temps que les personnes concernées se réveillent….

    J.Ethier Hébert

  3. Il y a longtemps que celà aurait dû être fait…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑