Affaires ccim

Publié le 24 juin 2016 | par Chambre de Commerce

0

La qualité, un réel moteur de développement


L’économie des Îles-de-la-Madeleine est saisonnière. Elle est en situation de plein d’emploi pendant une partie de l’année, certaines entreprises devant même engager de la main-d’œuvre continentale. En contrepartie, le taux de chômage y est élevé pendant l’autre partie de l’année, car l’approvisionnement en matière première et la clientèle touristique sont absents.

La qualité est au cœur de cette situation de plein d’emploi, de ce « succès » économique. Cette qualité se décline dans la plupart des produits et des services qu’on retrouve dans l’archipel.

Le produit principal, le paysage, est spectaculaire, pur et bien entretenu. Des mesures sont prises pour le protéger et le conserver. L’exploitation qui en est faite est modérée et contrôlée.

L’accueil est aussi de qualité et commence dès qu’on met le pied sur le bateau. Les Madelinots se font une fierté de conserver leur réputation de peuple accueillant et les entreprises le reproduisent dans leur service à la clientèle.

Le homard des Îles est reconnu comme un des meilleurs au monde. D’autres espèces ont aussi bonne réputation. Les produits de la mer font l’objet de mesures de conservation sévères et les bateaux, pour la plupart, sont munis d’équipements pour assurer la qualité des produits.

L’industrie du souvenir, occupée en grande partie par des artisans, est plus près des métiers d’arts que de l’artisanat traditionnel ou importé, qu’on retrouve dans la plupart des autres destinations.

Les produits gourmands sont dans une classe supérieure et sont de plus en plus disponibles tout au long de l’année. Les restaurateurs ont emboîté le pas et créent des merveilles en mariant des produits locaux.

Les commerçants locaux sont aussi dans la même lignée. Contraints à de faibles volumes, ils offrent des produits en boutique d’une qualité certaine. L’isolement a aussi forcé le développement d’une industrie des services complète, diversifiée et de qualité.

Bien sûr, si on gratte un peu, on peut trouver des failles. Mais, généralement, la qualité est au rendez-vous et supporte bien l’économie de l’archipel.

Le défi est de conserver cette qualité et l’exporter sur d’autres marchés. Plusieurs de ces produits et services, malgré leur succès saisonnier, ne percent cependant pas le marché à la hauteur de leur potentiel. Cette qualité est recherchée. Lorsque le consommateur la verra, il la consommera.

D’ici peu, ce consommateur la trouvera près de chez lui, et tout au long de l’année. La saisonnalité, toujours présente, sera atténuée. D’autres emplois seront créés. D’autres familles viendront s’installer. D’autres produits et services seront créées.

La qualité madelinienne est destinée à rayonner encore plus, et pour longtemps.

LA UNE : Photos : Domaine du Vieux Couvent / CCIM


Note : Les blogueurs sont responsables du contenu et des éléments qu’ils intègrent dans leur blogue sur ilesdelamadeleine.com.

Comments

comments


À propos de l'auteur

Chambre de Commerce

La Chambre de commerce des Îles-de-la-Madeleine est un regroupement de près de 225 membres, gens d’affaires des Îles-de-la-Madeleine. Elle a pour mission de veiller à la mise en place et au respect de conditions et d’infrastructures propices au développement économique de l’archipel, à la réussite de ses membres, et conséquemment, à la prospérité de la communauté madelinienne.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑