Affaires affaires_automne

Publié le 5 octobre 2016 | par Chambre de Commerce

1

Des perspectives de croissance économique pour l’archipel ? Oui.


Quand les économistes tentent des prévisions, ils nous parlent des « fondamentaux », c’est-à-dire des éléments clés de la structure économique et de leur évolution à moyen et long terme. Ils nous disent aussi d’éviter de tenir compte des événements ponctuels, parce que ceux-ci sont souvent isolés et ont généralement un effet sur une courte période seulement.

Sans prétendre au sérieux d’une analyse économique, faisons un tour des « fondamentaux » de l’économie madelinienne.

  • La reprise économique aux États-Unis, même lente, et le prix relativement bas du pétrole vont maintenir le taux de change à un niveau avantageant les entreprises canadiennes. L’effet sera positif sur le prix de nos produits de la mer et sur l’attraction que notre archipel peut avoir comme destination touristique.
  • La gestion de nos ressources, les stocks de crabe et de homard particulièrement, fait l’objet de mesures de conservation sévères, ce qui rassure pour la tendance à moyen terme, et ce, malgré des variations d’une année à l’autre. Une pêche commerciale au sébaste est aussi envisagée pour les prochaines années. Même limitée, elle aura un impact positif important sur le revenu de plusieurs personnes.
  • Le renouvellement de la flotte de bateaux de CTMA, envisagé à relativement court terme, aura un impact, notamment sur l’achalandage touristique.
  • Le contrat d’approvisionnement en sel pour les routes du Québec par Mines Seleine a été renouvelé pour 10 ans. Il peut y avoir des fluctuations annuelles en fonction de la température, mais la mine va opérer au cours des 10 prochaines années.
  • Plusieurs entreprises investissent dans leurs infrastructures et leurs équipements. D’autres changent de mains, ou se regroupent pour mieux se positionner. Elles seront concurrentielles le moment venu.
  • La reconnaissance des particularités insulaires, par le Gouvernement du Québec, combinée à la Stratégie maritime du Québec, devrait, d’une part, amener des investissements dans le milieu et, d’autre part, augmenter le revenu disponible des Madelinots par des mesures amenant l’équité avec le continent.
  • La marque « Îles-de-la-Madeleine » est très forte.

Évidemment, ce ne sera pas un long fleuve tranquille. Notamment,

  • La main-d’œuvre est rare et vieillissante, malgré un taux de chômage élevé. La démographie est un enjeu à surveiller.
  • Des décisions stratégiques externes, comme l’éventuelle conversion de la centrale thermique, auront un impact important si elles ne tiennent pas comptent des besoins économiques des Madelinots.
  • Le commerce de détail et les services, dans une moindre mesure, sont férocement attaqués.
  • Le transport aérien et le transport des données sur lesquels repose une partie de notre développement ne sont pas encore les outils qu’ils devraient être.

Ces enjeux sont cependant connus et considérés par les influenceurs.

En conclusion, les défis sont importants, mais, si on regarde les éléments fondamentaux de l’économique de l’archipel, il n’est pas farfelu de croire que les prochaines années seront des années de croissance économique, de prospérité, pour la communauté insulaire des Îles-de-la-Madeleine.

Évidemment, ce ne sont que des anticipations. Si nous connaissions l’avenir … nous serions tous riches.

Source : Magazine LES ÎLES
LA UNE : © Chambre de commerce des Îles


Note : Les blogueurs sont responsables du contenu et des éléments qu’ils intègrent dans leur blogue sur ilesdelamadeleine.com.

Comments

comments


À propos de l'auteur

Chambre de Commerce

La Chambre de commerce des Îles-de-la-Madeleine est un regroupement de près de 225 membres, gens d’affaires des Îles-de-la-Madeleine. Elle a pour mission de veiller à la mise en place et au respect de conditions et d’infrastructures propices au développement économique de l’archipel, à la réussite de ses membres, et conséquemment, à la prospérité de la communauté madelinienne.



One Response to Des perspectives de croissance économique pour l’archipel ? Oui.

  1. Paul Verdier a dit :

    Pour le CTMA vacancier,je suis un habitué,puisque que je retourne des Iles à Montréal en passant par Chandler,ce qui me permet de préparer ma maison des Iles pour mon retour à Montréal. l’heure du départ des Iles était très accommodant pour faire le lavage et tout le nécessaire pour fermer la maison pour l’hiver,ce que Gaspé ne me permettrais pas de faire.
    Par contre si il y aurait un tarif spécial des Iles Matane,soit 50%du tarif actuel pour la période du 15 août au 15 septembre,ça pourrait être avantageux,à la condition que les heures de départ des Iles,l’arrivée à Matane pour nous permettre d’arriver à Montréal avant la nuit,ou encore super tarif jusqu’à Montréal pour les propriétaires de maison aux Iles,sinon on devra se contenter de passer par Souris avec tous les inconvénients que cela nous apportent.
    Merci!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑