Passion etoile

Publié le 20 décembre 2016 | par Dominique Damien

0

Il était une fois deux petits Lutins


Les petits enfants sont assis sur le divan ensevelissant Grand-Maman tellement ils sont nombreux. On la distingue avec ses lunettes sur le bout de son nez et ses cheveux blancs. C’est vrai aussi qu’elle est moins agitée.

Les jeunes ont bien hâte d’entendre l’histoire des petits Lutins et ils pressent Grand-Maman de commencer.

« Il était une fois, deux petits Lutins dont c’était leur premier Noël dans l’atelier du Père-Noël. Ils avaient tellement peur de ne pas être à la hauteur qu’ils oubliaient tout ce qu’ils devaient faire. Ils suivaient les plus grands, essayant de les imiter, couraient à droite ou à gauche selon ce qui leur était demandé.

pere-noel

À la fin de leurs journées de travail, ils étaient tellement épuisés qu’ils ne mangeaient presque rien et s’endormaient là où ils se trouvaient. Soit sur leur chaise à table, soit dans la salle de bains avec la brosse à dents dans la main, soit au pied du lit sans avoir eu le temps de mettre leur pyjama.

Chaque matin était de plus en plus difficile, car ils ne mangeaient pas assez et surtout ils n’arrivaient pas à se reposer. De jour en jour, ils étaient de plus en plus étourdis et gaffeurs.

Le Père-Noël leur avait promis de les emmener le soir de la distribution de cadeaux s’ils avaient bien obéi et prouvé qu’ils étaient dorénavant de véritables Lutins prêts pour l’accompagner.

Chaque soir, après le travail et avant de tomber de sommeil, ils allaient se renseigner auprès du Père-Noël pour savoir s’il était content d’eux. Chaque soir, ils avaient la même réponse :

« C’est à la fin du travail qu’on évalue sa qualité et la valeur de celui qui l’a fait. Continuez et je prendrai ma décision le soir venu. »

Le matin du 24 décembre, la fébrilité se fait sentir dans l’atelier du Père-Noël. Heureusement cette année ils n’ont pas pris de retard et à part une énorme tempête, la distribution des cadeaux devrait être un succès. Seulement, ce n’est pas le temps de relâcher, il reste les derniers préparatifs et tout le monde doit être à son poste. Chacun s’affaire à son travail sans se soucier de ce qu’il se passe autour d’eux.

À la fin de la journée, un vieux Lutin s’aperçoit de l’absence des deux petits Lutins. Il les cherche partout dans l’atelier, les appelle, demande aux autres s’ils les ont vus. Rien! Aucune nouvelle d’eux.

La Mère-Noël apprend la disparition et se rend au hangar des rennes. C’est le seul endroit qui n’avait pas été visité. Elle trouve les deux petits Lutins, blottis l’un contre l’autre, au pied du traîneau, un paquet de biscuits dans la main.

D’un sourire aux lèvres, elle tousse si fort qu’elle les réveille en sursaut. Se rendant compte où ils se trouvaient, ils se levèrent d’un bond et, en pleine panique, coururent jusqu’à l’atelier pour se mettre au travail.

Le Père-Noël les attendait à la porte, habillé de son costume, les mains sur les hanches. Les deux petits Lutins se heurtent à ses bottes. Ils sont certains de se faire punir. Ils ont failli à leur tâche. Il ne leur restait qu’une seule journée et pourtant c’est un échec. Ils devront recommencer l’année prochaine pour pouvoir accompagner le Père-Noël dans son traîneau.

Ils s’excusent du mieux qu’ils peuvent et, la tête basse, retournent à l’atelier. Ils voudraient se cacher dans le plus petit trou qui existe.

De sa grosse voix, le Père-Noël leur dit :chaussons-orange

« Où allez-vous donc? Il est l’heure. Il n’y a plus une minute à perdre, les rennes et les enfants nous attendent. Alors hop! Mettez vos chaussons, vos bonnets et en route. »

Abasourdis et n’y croyant plus, ils courent partout se butant à tout le monde. Ils cherchent leurs chaussons dans tous les coins. Finalement, c’est Mère-Noël qui les attrapent et, tous les deux assis sur ses genoux leur met à chacun leurs chaussons frais tricotés.

chaussons-verts

Enfin prêts, ils s’installent à côté du Père-Noël sur le traîneau et d’un coup de baguette les rennes, sous le commandement de Rudolphe, s’élancent et s’envolent dans la nuit illuminée par la pleine lune.

Les étoiles ne sont pas uniquement dans le ciel, mais dans les yeux des deux petits Lutins qui vivent la plus belle journée de leur vie. »

etoile

— Voilà les enfants, l’histoire est terminée.

— Les deux petits Lutins vont-ils encore accompagner le Père-Noël cette année? demanda le plus jeune des petits-enfants.

— C’est possible, à moins que d’autres les remplacent. C’est une très vieille histoire que je viens de vous raconter. Ma grand-mère me la narrait lorsque j’étais petite comme vous.

Étonnés tous les enfants regardent leur Grand-Maman. Comment pourrait-elle avoir été une petite fille? Ça ne se peut pas!

Je souhaite, à vous toutes et tous, de très belles fêtes de Noël, beaucoup de bonheur avec votre famille, vos amis. Profitez des bons instants que vous allez vivre et partagez avec le plus grand nombre. C’est le temps des réjouissances, du partage et de l’amitié.

Bonne semaine à toutes et à tous et je vous reviens en janvier.


Note : Les blogueurs sont responsables du contenu et des éléments qu’ils intègrent dans leur blogue sur ilesdelamadeleine.com.

Comments

comments


À propos de l'auteur

Dominique Damien

Passionnée d’écriture depuis ma plus tendre enfance, j’ai enfin pu réaliser cette passion. Je me suis laissée inspirer par les paysages et la magie des Îles de la Madeleine. Au fil du temps, je me découvre d’autres passions comme la photo et la découverte de la nature. Elle tient un blog depuis des années intitulé Sous une loupe.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑