Actualité bateaux-peche-homard-nouvelle-ecosse

Publié le 2 décembre 2016 | par Radio-Canada

Politique sur l’indépendance de la pêche côtière : deux pêcheurs perdent leur permis


Pour en savoir plus

Auteur 3


Deux pêcheurs dans les Maritimes ont perdu leur permis de pêche à la suite d’une enquête du ministère des Pêches et des Océans sur le stratagème des « prête-noms » qui permettent à des acheteurs de contourner sa politique sur la préservation de l’indépendance de la pêche côtière en Atlantique.

Les autorités ne précisent pas l’identité et le port d’attache des deux pêcheurs en question.

Morley Knight, directeur régional du ministère dans les Maritimes, affirme que l’enquête est terminée en ce qui concerne cinq cas. Le ministère a conclu que deux d’entre eux étaient mêlés à une entente qui ne respectait pas sa politique.

Le ministère poursuit son enquête sur d’autres permis de pêche. Le stratagème des « prête-noms », en particulier, permet à un acheteur de l’extérieur d’une région de se porter acquéreur d’un permis et de le contrôler alors que le pêcheur qui le vend en reste propriétaire en nom seulement.

Pêches et Océans Canada a adopté sa politique sur l’indépendance de la pêche côtière pour empêcher de grandes entreprises ou des intérêts étrangers de faire main basse sur les permis de pêche côtière détenus par des pêcheurs indépendants et de priver les collectivités côtières des bénéfices de cette pêche.


À lire aussi :

RADIO-CANADA AVEC CBC
LA UNE : Des associations de pêcheurs affirment que le stratagème des « prête-noms » est courant, particulièrement dans certaines régions de la Nouvelle-Écosse. Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

 

Comments

comments





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑