Actualité regim

Publié le 16 février 2017 | par Radio-Canada

Année d’ajustements et de transition pour le transport collectif en Gaspésie et aux Îles


Un article original de

Auteur 3


La Régie intermunicipale de Transport Gaspésie-Les Îles (RÉGÎM) a enregistré en 2016, pour la première fois de son histoire, une baisse d’achalandage de 10 % pour un total de 80 900 transports.

Plusieurs facteurs expliquent cette diminution, soutient le directeur de la RÉGÎM, Antoine Audet.

La RÉGÎM a notamment abandonné deux trajets dans la Baie-des-Chaleurs qui étaient essentiellement destinés aux étudiants après la fin d’un partenariat avec le Cégep.

L’amélioration de la desserte interurbaine d’Orléans Express s’est aussi traduite par une réduction des navettes aux points de services d’Orléans.

Le directeur de la RÉGÎM croit que la baisse démographique a aussi un impact. Enfin, Antoine Audet ajoute qu’un litre d’essence moins cher favorise le transport en automobile plutôt que le transport collectif.

Actions pour améliorer la desserte

Trajets du réseau de transport collectif de la Gaspésie

REGIM   Photo : REGIM

Cette diminution de la clientèle n’a pas empêché la Régie d’atteindre l’équilibre budgétaire. Les revenus tirés de l’achalandage représentent 23 % du budget de la RÉGÎM. « Ça ne met pas en péril la rentabilité du service, indique M. Audet, mais il faut se questionner, améliorer le réseau pour répondre à plus de besoins de déplacement et reprendre la croissance. »

Les secteurs où le transporteur remporte le plus de succès sont ceux de la Baie-des-Chaleurs et la Haute-Gaspésie.

En contrepartie, les services aux Îles-de-la-Madeleine et dans la MRC de Rocher-Percé sont moins utilisés qu’ailleurs. « On va agir de manière prioritaire dans ces deux territoires pour adapter nos horaires, changer certains trajets pour qu’ils correspondent plus aux besoins de la population. »

Virage numérique

L’année 2016 a aussi été une année de transition numérique pour la RÉGÎM. « On a intégré, explique M. Audet, un système de répartition numérique, nous sommes en lien avec des tablettes et des GPS à bord des véhicules, on sait en temps réel ce qui se passe dans le réseau. »

Le système permet maintenant à la RÉGÎM de prendre des réservations et de communiquer avec l’ensemble de la flotte. Cette innovation a permis à la RÉGÎM de lancer un nouveau service d’alertes SMS, qui permet aux abonnés de recevoir par texto des avis quant à l’état du réseau de transport.

 

La RÉGÎM prévoit qu’en 2018, elle devrait être en mesure de permettre à ses usagers de savoir en temps réel où est son autobus et même d’offrir un service de réservation dont les informations pourraient être acheminées directement à bord des véhicules. « On va mettre le système à profit pour fidéliser notre clientèle et en développer une nouvelle », ajoute M. Audet.

Un texte de Joane Bérubé
LA UNE : Transport collectif en Gaspésie Photo : Radio-Canada/Joane Bérubé

 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑