Publireportage seleine1

Publié le 27 septembre 2017 | par Magazine les Îles

0

Mines Seleine, division de K+S Sel Windsor Ltée: Une entreprise engagée auprès de ses employés et de la communauté


Un article original publié dans

Histoire et méthode d’exploitation : En 1972, la Société québécoise d’exploration minière (SOQUEM) découvre sept dômes de sel aux Îles-de-la-Madeleine, soit l’une des plus grosses structures salifères en Amérique du Nord. Au début des années 80, on construit alors un complexe minier à Grosse-Île, afin d’extraire du sel dans le dôme situé le plus près de la surface. Depuis, ce sel servant au déglaçage des routes est exporté par bateau vers le Québec, Terre-Neuve, le Nouveau-Brunswick et les États-Unis. Une grande partie de ce sel est achetée par le Ministère des Transports, Mobilité durable et Électrifications des transports du Québec. Annuellement, ce sont plus de 1,2 millions de tonnes métriques de sel qui sont extraites aux Îles.

Mines Seleine est aujourd’hui la propriété du groupe minier Allemand K+S qui se spécialise dans la production de sel et de potasse. Cette compagnie exploite ainsi la seule mine de sel au Québec, et deux autres au Canada, soit une en Ontario et une en Nouvelle-Écosse, dont les produits sont distribués sous la marque Windsor, disponibles dans les marchés de l’archipel.

L’exploitation souterraine de la mine cumule actuellement une profondeur de 454 mètres. Afin d’extraire le sel, le minage s’effectue sur plusieurs niveaux selon la méthode des chambres et piliers, dont les piliers servent à assurer la stabilité du gisement. Grâce aux différentes galeries ainsi créées, les mineurs peuvent faire circuler les équipements d’un endroit à l’autre.

seleine-3Contribution locale : Mines Seleine compte environ cent cinquante employés, dont la grande majorité sont Madelinots. Les postes occupés se répartissent entre autres dans les secteurs de l’exploitation minière, de l’entretien mécanique et électrique, de l’ingénierie et de l’administration. L’entreprise a mis en place plusieurs comités paritaires permettant une participation active de sa main d’œuvre syndiquée. Chez Mines Seleine, le travail d’équipe et la collaboration font partie intégrante de la culture d’entreprise, encourageant ainsi une ambiance de travail stimulante.

L’entreprise ne ménage pas ses efforts pour assurer la sécurité et la santé de ses employés afin de réduire les risques d’accident et d’incident. Elle offre donc de la formation à tous ses nouveaux employés, ainsi que des suivis de formation en continu sur la sécurité et les équipements. Les formations modulaires du travailleur minier, obligatoires pour travailler de façon autonome dans un secteur minier, sont développées en collaboration avec la Commission scolaire de Val-d’Or et octroyées localement par deux formateurs certifiés. Également, une équipe locale de sauveteurs miniers formée d’environ vingt employés est prête à intervenir à tout moment si une urgence se présentait.

Certifiée ISO 9001, Mines Seleine s’engage à offrir un produit de qualité à la hauteur des attentes de ses clients, tout en offrant un lieu de travail sécuritaire à ses employés. En septembre 2017, pour la deuxième fois de son histoire, l’entreprise a réalisé une année complète de travail sans accident avec perte de temps pour l’ensemble de sa main d’œuvre, une fierté pour tous les travailleurs, selon Olivier Berman, directeur général. Ce succès d’équipe s’amarre à la devise de l’organisation exprimant que « Rien n’est plus important que la Santé et la Sécurité… Ni la production, ni les ventes, ni les profits».

Contribution au développement durable : L’équipe de Mines Seleine est en démarche pour obtenir son adhésion au programme Vers un développement minier durable (VDMD), qui comporte plusieurs volets de développement durable, tel que les aspects communautaires et environnementaux. Ce programme a été adopté par les associations minières du Québec et du Canada.

seleine-2Que ce soit par la récupération, le compostage, le réaménagement des berges ou l’utilisation d’huiles biodégradables pour le chargement de bateau, Mines Seleine pose des gestes concrets pour faire sa part et ainsi contribuer au mieux-être de la communauté.

En 2016, l’entreprise a atteint le niveau 2 de la certification Ici on recycle, qui souligne la mise en œuvre d’actions pour réduire les déchets à la source et valoriser les matières résiduelles. Mines Seleine fait figure de précurseur, car elle est la deuxième mine de la province à obtenir cette reconnaissance.

Parmi les exemples de gestes pour l’environnement posés par l’équipe, mentionnons l’élimination de l’utilisation des verres en carton qui a permis de supprimer plus de 60 000 verres par année. Notons également l’utilisation du sable de dragage du chenal pour revaloriser les berges. Depuis 2014, une partie de ce sable sert pour les besoins du milieu, par exemple lors des travaux de réaménagement devenus nécessaires à cause de l’érosion. De plus, Mines Seleine est, depuis 2016, le fournisseur principal de sable pour l’entreprise locale, les Artisans du sable!

Enfin, l’entreprise collabore avec le milieu afin de réaliser des projets de compensation lors des activités de dragage du chenal de la Grande-Entrée. Entre autres, elle chapeaute un projet permettant l’amélioration du libre passage pour le poisson et l’aménagement d’une frayère au ruisseau de la Butte du Lac à Fatima. Par le passé, des travaux ont aussi permis la réinsertion d’huîtres dans le Bassin aux huîtres à Grande-Entrée.

Afin d’informer la communauté sur les utilisations du sel dans la vie courante ainsi que des opérations de la minière, un centre d’interprétation est ouvert à Grosse-Île pendant la période estivale. L’exposition Sel Essentiel, développée par le Musée de la Civilisation de Québec et réalisée en partenariat avec le Musée de la nature et des sciences, y est présentée depuis 2011.

Regard vers le futur : C’est grâce à des employés engagés que Mines Seleine continuera à œuvrer dans l’exploitation du sel de déglaçage, dont les réserves permettent une projection de plus de 25 ans. L’entreprise pourra ainsi poursuivre sa contribution à la communauté et à l’économie locale qui perdure depuis plus de trois décennies, et encourager la relève madelinienne au moyen de programmes de bourses et de stages en emploi.

Mines Seleine, une entreprise du milieu pour les gens d’ici ! 

Source : Magazine LES ÎLES
Photos : Mathieu Dupuis Photographe / Gracieuseté : Association minière du Québec

Comments

comments



Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑