Acquisition, consolidation et mise en valeur du Barachois-de-Fatima

La Société de conservation des Îles-de-la-Madeleine (SCÎM) est fière d’annoncer la protection à perpétuité d’une propriété située dans un secteur de grand intérêt écologique à Fatima, sur l’Île de Cap-aux-Meules. Rendu possible grâce à une contribution financière de 25 000 $ de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, ce projet a pour objectif de protéger la richesse du milieu, de maintenir un accès au Barachois-de-Fatima, tout en mettant en valeur la biodiversité d’un habitat exceptionnel pour les amoureux de la nature.

fondation-hydro« Nous tenons à remercier la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement pour son aide financière qui nous permet aujourd’hui de consolider la conservation de l’ensemble du site comprenant quatre propriétés riveraines protégées au barachois, une étendue d’eau peu profonde offrant un habitat de choix aux oiseaux migrateurs, nicheurs et de passage », a déclaré Véronique Deraspe, directrice de la Société de conservation des Îles-de-la-Madeleine. D’ailleurs, cent soixante et onze espèces d’oiseaux dont certaines espèces rares le Hibou des marais, le Grèbe esclavon et le Bruant de Nelson, y ont été recensées par le Club d’ornithologie des Îles-de-la-Madeleine ces dernières années. En raison de sa grande diversité d’espèces fauniques, on y pratique notamment la chasse à la sauvagine et l’observation ornithologique.

« L’augmentation de la superficie protégée de ce territoire ainsi que son emplacement permettront de faciliter et de mieux encadrer l’accès public à ce milieu naturel, ce qui justifie pleinement la contribution financière de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement », a déclaré Carlo Gagliardi, directeur général de la Fondation. À plusieurs reprises depuis 2001, la Fondation a soutenu les efforts de plusieurs organismes aux Îles-de-la-Madeleine pour protéger et mettre en valeur la richesse des milieux naturels de l’archipel. Avec ce projet, nous y aurons consacré près de 350 000 $ en 16 ans.

L’acquisition maintenant effectuée, la SCÎM prévoit rendre le site accessible à la population ; à cette fin, elle réalisera au cours des prochains mois le balisage du sentier existant afin de permettre la découverte du milieu, créera un aménagement végétal et installera un panneau d’interprétation témoignant de la richesse du secteur.

Or, il va sans dire que ce projet n’aurait pu se concrétiser sans la précieuse contribution de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, de l’appui financier du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’Intendance de l’habitat et des Caisses populaires Desjardins des Îles. En plus de ses partenaires financiers, la SCÎM a reçu l’appui de ses fidèles collaborateurs locaux soit la municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Attention FragÎles, le Comité ZIP ainsi que le Club d’ornithologie des Îles. Grâce à ce soutien, il sera possible de créer un lieu d’observation du paysage exceptionnel et de la faune ailée qu’offre le Barachois-de-Fatima.

À propos

La Société de conservation des Îles-de-la-Madeleine est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de protéger les espèces et espaces d’intérêt écologique. La SCÎM peut protéger de telles étendues de terrains par achat, don, legs ou autres formes d’ententes de conservation. Elle peut également y mener des activités de recherche, de gestion, d’éducation ou d’interprétation, en plus de rendre ces activités accessibles au public. La réserve naturelle des Demoiselles, l’île Boudreau et le parc des Sillons sont de beaux exemples de milieux appartenant à  la SCÎM qui mettent en valeur le patrimoine naturel et culturel de l’archipel. Depuis a création de l’organisme en 1997, le réseau d’aires protégées n’a cessé de croître pour atteindre 245 hectares tout récemment, et ce, grâce aux généreux donateurs et partenaires.

La Fondation Hydro-Québec pour l’environnement soutient des organismes qui œuvrent concrètement à la protection, à la restauration et à la mise en valeur des milieux naturels et qui s’efforcent de sensibiliser les collectivités locales aux enjeux environnementaux particuliers de leur milieu de vie. De 2001 à 2016, la Fondation a accordé 14,1 millions de dollars à 256 projets mis en œuvre dans toutes les régions administratives du Québec. La valeur globale de ces projets est estimée à un peu plus de 46 millions de dollars. Pour en savoir plus sur les différents projets auxquels la Fondation a contribué, visitez le site hydroquebec.com/fondation-environnement.

 

SOURCE Fondation Hydro-Québec pour l’environnement

Comments

comments


À propos de l'auteur

CNW Telbec



Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑
  • UNE PRÉSENTATION DE

  • PUBLICITÉ

  • Fans Facebook