Sport cut

Publié le 11 novembre 2017 | par Les gérants d'estrade

0

Recherchée à Montréal : Une équipe gagnante !


Chers amis sportifs,

Vous avez certainement remarqué que les équipes de sport professionnelles établies à Montréal éprouvent des difficultés à présenter sur le terrain des formations gagnantes, excitantes à voir jouer, qui justifient le déplacement des partisans.  Cette année particulièrement, nous avons l’impression que le fond du baril a été atteint.  Nous parlerons donc dans les paragraphes qui suivent de ces 4 clubs qui font rêver ou rager les amateurs de sports montréalais.

D’abord, la Sainte Flanelle, une des équipes les plus adulées du sport professionnel et certainement la préférée des Montréalais.  Depuis plus de cent ans, les Canadiens de Montréal ont soulevé les foules de la Métropole et ont souvent alimenté la fierté de ce peuple.  Leur palmarès de 24 Coupes Stanley représente un bel exemple de succès et ce, tous sports confondus.  Malheureusement, leur dernière conquête de ce prestigieux trophée remonte à 1993.  Il y aura donc 25 ans l’an prochain que le CH n’a pas paradé sur la Sainte-Catherine pour remercier ses partisans.

Ainsi, si on analyse la présente formation des Glorieux de l’entraîneur Claude Julien, il serait audacieux et même utopique de penser que la Coupe Stanley reviendra à Montréal au terme de cette saison.  Le plan quinquennal du directeur général Marc Bergevin n’a pas fonctionné.  Il faut quand même avouer que les dernières décisions ne rapportent pas les dividendes escomptés. La perte d’Andrei Markov et d’Alexander Radulov se fait sentir en ce début de saison, sans compter le départ de Beaulieu et Emelin qui n’ont pas été remplacés à 100%.  Et, si nous reculons un peu plus loin, le CH pouvait-il se permettre d’échanger une vedette comme P.K. Subban ?? Bref, la patience des partisans a des limites et, s’il fallait que Carey Price ne revienne pas à un niveau supérieur ou que d’autres raisons compromettent sa saison, je pense que les jours de Bergevin seraient comptés à Montréal…

Par ailleurs, une autre formation professionnelle déçoit les amateurs montréalais et il s’agit de l’Impact.  Installé à Montréal depuis 1992 et fondé par la famille Saputo, le club de soccer a connu de beaux moments en USL et même en Ligue des Champions de la CONCACAF avant de transférer dans la MLS en 2012.  On se rappellera que l’année 2013 fut très fructueuse pour l’Impact avec la conquête du Championnat Canadien avec des joueurs comme Marco Di Vaio, Patrice Bernier et le gardien Troy Perkins.  Par la suite, l’équipe verra défiler des bons joueurs comme Laurent Ciman, Didier Drogba et co., tandis que le séjour de Frank Koplas à Montréal comme entraîneur-chef sera de courte durée pour faire place à Mauro Biello en 2105.

En 2017, on pensait bien que l’Impact profiterait des déboires des Alouettes et de l’élimination rapide du CH pour conquérir le cœur des amateurs de sports montréalais, mais hélas, la saison fut parsemée de déceptions et de mauvaises performances sur le terrain.  C’est dommage parce qu’on semblait avoir les bons éléments pour connaître du succès , mais la chimie ne s’est jamais installée et l’Impact n’a même pas participé aux séries éliminatoires.  Évidemment, Joey Saputo a congédié son entraîneur Mauro Biello pour le remplacer par un Français, Rémi Garde, qui a remporté un championnat avec l’Olympique de Lyon.  Souhaitons qu’il permette à cette équipe de redevenir la fierté des amateurs de soccer montréalais , car les partisans n’attendent que cela…

Maintenant, nos Alouettes:  Quelle honte ! Déjà en avril, on a pu déceler un certain amateurisme lorsque le directeur général Kavis Reed et l’instructeur Jacques Chapdelaine n’étaient pas d’accord sur le congédiement de Bear Woods qui s’est retrouvé avec leurs rivaux, les Argonauts de Toronto.  Cette dernière s’est mérité le championnat de la section Est avec 3 autres éléments importants ayant brillé avec les Alouettes, le directeur général Jim Popp, l’instructeur Marc Trestman ainsi que le receveur étoile  S.J.Green.

Pour conclure leur pire saison de leur histoire  (3 victoires, 15 défaites), plusieurs records de médiocrité ont été battus dont aucune victoire à l’étranger en 9 parties, la pire fiche depuis 35 ans.  Dans toutes les statistiques compilées par la Ligue, nos chers Oiseaux ont terminé dernier ou avant-dernier autant en défensive qu’en offensive.  La présence du vétéran quart-arrière Darian Durant s’est avérée un échec sur toute la ligne.  Tout est à reconstruire.  Kavis Reed est-il l’homme pour le faire ?  Nous en doutons, d’autant plus qu’après avoir pris la relève de son instructeur Chapdelaine le 13 septembre, sa fiche fut d’aucune victoire et 7 défaites.

Finalement, à Montréal , est-ce que l’adieu à M. Coderre signifie l’adieu au retour des Expos ?? Le sourire de la nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante, fait plaisir à voir si l’on compare à l’air plutôt hautain de Denis Coderre.  Mais qu’en est-il des gros projets qui tiennent à cœur aux sportifs québécois ?? Déjà, même en lui proposant un scénario idyllique sur la construction d’un nouveau stade, Mme Plante se réfère à un référendum et ne se prononce pas.  On ne peut enlever à M Coderre son dynamisme, ses qualités de s’entourer de personnes crédibles et, assurément, c’est ce que le baseball majeur désire.

Pendant la dernière série mondiale, qui a été enlevante du début à la fin, on a pu apprécier la performance des Astros de Houston.  Cette équipe a brillé autant au monticule avec la performance de Justin Verlander qu’à l’attaque avec les circuits de Georges Springer et l’apport offensif des Altuve, Correa, Bregman et co.  Il ne faut pas oublier que les Astros remportaient pour la première fois depuis la naissance de l’équipe, soit 54 ans, cette série mondiale, après y avoir participé une seule fois, en 2005.  Ainsi, outre la volonté de la nouvelle mairesse , Mme Plante, de mettre en priorité le retour du baseball majeur à Montréal, peut-on douter de la patience des Montréalais et des  Québécois s’il fallait attendre 54 ans pour atteindre un tel niveau ???

Qu’en pensez-vous ?

 

Crédit photo:  NHL.com


Note : Les blogueurs sont responsables du contenu et des éléments qu’ils intègrent dans leur blogue sur ilesdelamadeleine.com.

Comments

comments


À propos de l'auteur

Les gérants d'estrade

Les gérants d’estrade sont Benoit Cormier et Gilles Boudreau. Ils traitent de sports et loisirs aux Îles de la Madeleine et ailleurs.



Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑