Actualité borgot_f_nadeau2

Publié le 14 février 2018 | par CNW Telbec

Le phare du Borgot, coup de cœur de la Commission de toponymie


Un article original de

Auteur 24


En cette journée de la Saint-Valentin, la Commission de toponymie a été séduite par douze noms de lieux québécois, dont l’un désigne un phare de la région : Phare du Borgot.

Les douze toponymes qui ont séduit la Commission désignent des lieux situés dans dix municipalités de neuf régions administratives du Québec. Il s’agit de :

    • Chemin du Petit-Canot, Rivière-à-Pierre (Capitale-Nationale);
    • Étang du Castor ErrantHam-Nord (Centre-du-Québec);
    • Parc de la Coulée-VerteSaint-Lambert (Montérégie);
    • Parc des Bourragans, Montréal (Montréal);
    • Parc Palomino-Brind‘Amour, Montréal (Montréal);
    • Phare du Borgot, Les Îles-de-la-Madeleine (Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine);
    • Place Abinan, Gatineau (Outaouais);
    • Place des Tisserandes, Montréal (Montréal);
    • Pointe IrqatarvikIvujivik (Nord-du-Québec);
    • Rue de la CabinetterieSaint-Jean-sur-Richelieu (Montérégie);
    • Ruisseau de FeuTerrebonne (Lanaudière);
    • Vieille gare du PapierEast Angus (Estrie).
  • Les coups de cœur toponymiques 2018 ont été sélectionnés parmi les quelque 1 600 toponymes officialisés par la Commission en 2017.
  • Ces noms de lieux se sont démarqués, entre autres, par leur originalité, leur valeur poétique, leur capacité à inspirer des images fortes et riches, et leur contribution à la promotion du patrimoine culturel.
  • Depuis 2013, la Commission fait connaître chaque année ses douze coups de cœur toponymiques afin de souligner la richesse de la toponymie du Québec. Elle met aussi en valeur le toponyme pour lequel elle a eu un coup de foudre en remettant une plaque honorifique à l’administration de la municipalité où se trouve le lieu qu’il désigne.

 

LA UNE : © François Nadeau

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑