Actualité sable-plage-sablier

Publié le 10 août 2018 | par Radio-Canada

Comment éviter la pénurie annoncée de sable?


Pour en savoir plus

Auteur 3


[2 de 2] L’urbanisation et le développement rapide de l’Asie et du Moyen-Orient ont fait exploser la demande en sable. L’humain en utilise aujourd’hui plus que la Terre n’en produit. Des mesures s’imposent le plus tôt possible pour éviter la pénurie mondiale.

« Cette pénurie de sable est clairement liée à l’explosion des populations, en particulier des populations urbaines », explique le professeur Éric Chaumillon, associé au Centre national de la recherche scientifique. « Depuis 1950, on a multiplié la population urbaine d’un facteur 5, poursuit-il. Pour loger tout ce monde dans les villes, on construit des tours, des immeubles, des maisons. On construit aussi des voies de communication, des routes, des aéroports. » Toutes ces infrastructures contribuent à la consommation massive de sable et de granulats à travers le monde. C’est le cas autant en Asie et en Afrique qu’en Amérique du Sud, dont le développement se poursuit à grande vitesse. « Les quantités de sédiments sont malgré tout importantes, mais vu la consommation effrénée qu’il y a à l’heure actuelle, et sachant que les lieux de consommation doivent être proches des lieux d’extraction, il y a des endroits où on est presque en pénurie, voire même déjà en pénurie », estime Éric Chaumillon. Le monde regorge peut-être de sable, mais celui des déserts ne peut être utilisé industriellement. Certains pays, comme en Asie et au Moyen-Orient, ont donc épuisé le sable local qu’ils pouvaient utiliser pour construire.

LA UNE : Ce n’est qu’une question de temps avant que l’utilisation massive de sable pour le développement des villes partout dans le monde ne cause une pénurie de ce matériau indispensable. Photo : iStock

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑