Actualité IMG_0918

Publié le 10 août 2018 | par Webmestre

Plus de 1 M$ pour relocaliser l’École de cirque des Îles

Auteur 1


Le député des Îles-de-la-Madeleine, M. Germain Chevarie, a annoncé aujourd’hui – au nom de la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Mme Marie Montpetit – un accord de principe pour l’attribution d’une somme de 1 063 845 $ destinée à financer le déménagement de l’École de cirque des Îles.

 Cet accord de principe, conclu dans le cadre du programme Aide aux immobilisations du ministère de la Culture et des Communications, permettra à l’École de cirque des Îles d’acquérir l’ancienne école Marguerite-D’Youville de Cap-aux-Meules, et d’y emménager. Le bâtiment sera réaménagé de façon à ce qu’il devienne un lieu parfaitement adapté à l’enseignement des disciplines circassiennes. Les travaux comprennent notamment une modification de la structure du bâtiment et une reconfiguration des salles de classe et autres locaux.

Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation accorde quant à lui un montant de 29 304 $ à l’École de cirque des Îles, par l’entremise du Fonds d’aide aux initiatives régionales (FAIR). Cette somme sera consacrée à l’embauche d’une ressource qualifiée pour animer des ateliers permettant à différentes clientèles (aînés, personnes avec des besoins particuliers et jeunes enfants) de découvrir les arts du cirque.

« Notre gouvernement est fier d’appuyer cette initiative, qui est essentielle pour stimuler la création et soutenir la formation dans le domaine des arts du cirque au sein de la communauté locale. Grâce à ce projet, l’École de cirque des Îles bénéficiera d’une infrastructure de qualité, adaptée à ses besoins, fonctionnelle et attrayante. Toute la population pourra ainsi en profiter. » – Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

« Dans le domaine du cirque, les Madelinots ont un parcours particulièrement intéressant. L’École de cirque des Îles est non seulement une institution novatrice et originale, elle est aussi un témoin du lien que nous entretenons avec cette discipline. Cet établissement est l’une des deux seules écoles préparatoires à l’École nationale de cirque au Québec. Je me réjouis donc de cet heureux dénouement qui lui permettra de mieux accomplir sa mission, particulièrement avec les jeunes des Îles, et d’optimiser les formations offertes au profit de toute la communauté. » – Germain Chevarie, député des Îles-de-la-Madeleine

« Depuis sa création en 2004, l’École de cirque des Îles favorise l’apprentissage des arts du cirque au sein de la communauté des Îles-de-la-Madeleine. Elle possède le savoir-faire, l’expertise, la compétence et la crédibilité nécessaires pour concevoir de nouvelles activités et contribue de manière significative au bien-être et à la qualité de vie de la population madelinienne. » – Stéphane Billette, ministre délégué aux Petites et Moyennes entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional


  • Organisme à but non lucratif, l’École de cirque des Îles a ouvert ses portes en août 2004. Sa mission : l’enseignement des techniques de l’art du cirque au moyen d’ateliers et de cours offerts à la population des Îles-de-la-Madeleine.

  • Depuis sa fondation, l’organisme utilise les locaux de l’École polyvalente des Îles et d’autres espaces sur le territoire. Or, de nombreuses contraintes liées à la disponibilité des espaces partagés limitent son déploiement.
  • En 2012, l’organisme s’est mis à la recherche d’un espace adéquat pour la tenue de ses activités.
  • Depuis 2014, l’organisme travaille en collaboration avec la Municipalité de Cap-aux-Meules et le ministère de la Culture et des Communications dans le but d’acquérir l’ancienne école Marguerite-D’Youville et d’utiliser ce bâtiment pour réaliser son projet.
  • Chaque année, les programmes de l’École de cirque se diversifient et rejoignent quelque 500 amateurs, jeunes et adultes, de la région.
  • Le programme FAIR-GIM a pour principal objectif de diversifier l’économie de la région de la Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine en stimulant la création d’emplois et en favorisant la rétention des jeunes en région. Il vise le soutien et le démarrage de nouvelles entreprises, le maintien et l’expansion des entreprises existantes ainsi que l’émergence de projets structurants pour la région.

 

SOURCE : Cabinet de la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

Comments

comments


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑