Actualité cms5821.jpg

Publié le 15 novembre 2011 | par Webmestre

La pêche au homard en Nouvelle-Écosse risque de faire l’objet d’un boycottage


 

Des pêcheurs de homard du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, frustrés par la perspective d’un faible prix du homard, veulent organiser un boycottage de la saison, qui débute le 28 novembre.Un groupe de 200 pêcheurs qui a manifesté lundi à Wedgeport a demandé aux représentants des ports d’organiser des assemblées extraordinaires pour voter sur cette possibilité.Lucien LeBlanc, l’orateur de la manifestation, un capitaine de 22 ans, a expliqué que les hommes de pont gagneront 19 000 $ ou moins cette saison pour huit mois de labeur. Selon lui, le prix de la livre de homard a déjà été fixé à 3,25 $. Il a incité l’industrie à agir vite, car une quatrième année de vache maigre pour les pêcheurs est en vue.« Beaucoup de monde aimerait ne pas mettre les attrapes à l’eau jusqu’à ce que les acheteurs garantissent un prix qu’il est possible de travailler avec. » — Lucien LeBlanc, pêcheurPour voter dans le délai prescrit sur un boycottage de la saison, tous les représentants des ports d’attache doivent organiser une assemblée extraordinaire.Sans illusion, Lucien LeBlanc reconnait qu’unifier les pêcheurs est une tâche presque impossible.« Ça, c’est le dernier coup. Si les pêcheurs ne se mettent pas ensemble, on va aller à la pêche pour 3 $. On va aller dans le trou. » — Lucien LeBlanc, pêcheurAshton Spinney, du comité consultatif sur le homard, se dit prudent. Il indique qu’une téléconférence est prévue avec les représentants des ports et les acheteurs pour tenter de trouver une solution.

 

 

 

Pour en savoir plus cliquez ici

 

 

Comments

comments


À propos de l'auteur

Webmestre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑