Actualité cms5699.jpg

Publié le 25 janvier 2012 | par Webmestre

0

Les industriels québécois de la pêche à la recherche de nouveaux marchés


 

Pour une deuxième année consécutive, les nouveaux marchés nord-américains et européens sont au coeur des discussions du congrès de l’Association québécoise de l’industrie de la pêche (AQIP).Réunis à Québec, plus de 200 personnes, dont une quinzaine d’acheteurs étrangers discutent, d’ici jeudi, du potentiel que représentent le Canada, les États-Unis et l’Europe pour les propriétaires d’usines de transformation de produits de la mer du Québec. La procédure de rencontre entre acheteurs et industriels est simple, explique le directeur général de l’AQIP, Jean-Paul Gagné: « Les acheteurs sont invités à remplir une fiche technique. Ils identifient les produits qu’ils vendent et ceux qu’ils veulent acquérir. Lors du congrès, ils sont mis en contact avec les producteurs et les transformateurs des produits recherchés. »Selon M. Gagné, l’expérience avait été concluante l’an dernier. La moitié des acheteurs étrangers ont effectué des commandes auprès des industriels québécois. « Ce ne sont pas toujours nécessairement de gros volumes, mais quand même, le résultat a été concluant », précise le président.Une industrie déjà solideLe Québec est le cinquième plus grand exportateur de poisson et de produits de mer au Canada, derrière la Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse, Terre Neuve-et-Labrador et le Nouveau-Brunswick.La valeur des 26 967 tonnes de poisson et de produits de la mer exportés atteint 246 millions de dollars. Les espèces les plus vendues sont le homard (3534 tonnes d’une valeur de 78,2 millions de dollars), le crabe des neiges (6983 tonnes d’une valeur de 61,5 millions de dollars), la crevette nordique (69 995 tonnes d’une valeur de 236,6 millions de dollars) et la mye (5054 tonnes d’une valeur de 44,4 millions de dollars). Malgré cette performance appréciable, les industriels souhaitent améliorer la commercialisation de leurs produits.Selon Pêches et Océans Canada, les produits de la mer sont parmi les denrées alimentaires les plus exportées par le Canada. Les exportations de poisson et de produits de la mer du Canada se sont élevées à plus de 3,9 milliards de dollars en 2010. De ce total, plus de 2,4 milliards de dollars, étaient destinés aux États-­Unis. L’Union européenne est également un marché important, qui importe pour plus de 400 millions de dollars. Avec des exportations d’une valeur de 300 millions de dollars, le Japon demeure le troisième plus grand partenaire commercial.De l’aide à l’horizonMalgré une performance appréciable, les industriels québécois souhaitent améliorer la commercialisation de leurs produits. Le ministre québécois des Pêcheries, Pierre Corbeil, doit d’ailleurs annoncer jeudi des mesures d’aide financière pour soutenir l’industrie de la transformation des produits marins du Québec.

 

L’AQIP compte 42 membres, dont 32 industriels, et 10 membres-associés. Elle représente 85 % du volume des produits marins transformés au Québec.D’après un reportage de Nicole Blackburn

 

 

Pour en savoir plus cliquez ici

 

 

 


À propos de l'auteur

Webmestre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X