Actualité cms5529.jpg

Publié le 2 mai 2012 | par Webmestre

0

De nouveaux moyens d’appâter le homard seront mis à l’essai


 

Des chercheurs profiteront de la saison de pêche au homard qui commence dans le nord-est du Nouveau-Brunswick pour étudier l’efficacité d’appâts de rechange pour les casiers.

 

Ces chercheurs tentent de trouver un substitut efficace au hareng et au maquereau pour attirer les homards dans les casiers. Le prix de ces appâts a grimpé en flèche depuis quelques années et la ressource n’est pas toujours disponible.Pour leur expérience, les chercheurs vont utiliser des restes de crabe, de crevette ou de hareng provenant d’usines de transformation. Ils comptent les insérer dans un produit de gélatine.Martin Mallet est le directeur du programme de recherche Homarus, chapeauté par l’Union des pêcheurs des Maritimes. « Ça pourrait être une gélatine faite à base d’algue par exemple ou à base de poisson », précise-t-il.Les pêcheurs pourront aussi réaliser des économies liées à la congélation des appâts. « On pourrait conserver le produit sur une tablette au sec à la température de la pièce ou peut-être juste dans un réfrigérateur », explique Martin Mallet.L’initiative de l’Union des pêcheurs des Maritimes et de ses partenaires de recherche plaît à Yvon Arseneau, un pêcheur de Pointe-Verte. Il est même prêt à tenter l’expérience en mer, si on le lui demande. « On pourrait très certainement prendre quelques cages et essayer, essayer de voir comment ça fonctionne », dit-il.Six endroits potentiels ont été ciblés dans les eaux du nord-est de la province pour faire avancer l’étude ce printemps. Les chercheurs se donnent au moins deux ans pour élaborer la bonne recette.

 

 

Pour en savoir plus cliquez ici

 

 

Comments

comments


À propos de l'auteur

Webmestre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X