Actualité cms5335.jpg

Publié le 28 août 2012 | par Webmestre

0

Les pêcheurs de l’Île-du-Prince-Édouard cherchent à stabiliser le prix du homard


 

L’Association des pêcheurs de l’Île-du-Prince-Édouard commande une étude à des consultants dans l’espoir d’obtenir des solutions à certains problèmes, dont celui du prix du homard.Depuis quelques années déjà, les prix du homard sont plutôt bas pour les pêcheurs. Il se situe en ce moment autour de 2,25 $ ou 2,50 $ la livre, ce qui est insuffisant pour couvrir leurs dépenses.Les pêcheurs insulaires remarquent également que les prix sont un peu meilleurs de l’autre côté du détroit de Northumberland, au Nouveau-Brunswick, alors que les deux groupes partagent la même zone de pêche.Dans ces conditions, l’Association a chargé la firme McInnis Cooper de formuler un plan stratégique pour les cinq prochaines années.La structure même de l’industrie est à l’étude, particulièrement les mécanismes de fixation des prix. L’étude ne touche pas que la pêche d’automne, qui a lieu en ce moment. L’Association estime que les défis sont les mêmes pour les pêcheurs du printemps.Le directeur de l’Association, Ian MacPherson, rappelle que les pêcheurs en général estiment ne pas obtenir des prix justes pour leurs prises. Ils veulent discuter de moyens de négocier des prix avec les transformateurs avant même le début de la saison.Les pêcheurs prennent habituelle la mer en début de saison sans savoir combien ils obtiendront pour leurs prises.La firme McInnis Cooper étudiera aussi les efforts de rationalisation dans l’industrie, les programmes de prêts à faible taux d’intérêt, les programmes de promotion et le développement de nouveaux marchés, etc.

 

Pour en savoir plus cliquez ici


À propos de l'auteur

Webmestre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X