Actualité cms5267.jpg

Publié le 22 septembre 2012 | par Webmestre

0

Refus de DEC Canada, la région Gaspésie-Les Îles perd 16 millions


 

Développement économique Canada (DEC) refuse de financer neuf projets présentés par des entreprises ou organismes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.En fait, l’organisme n’a accepté aucun des projets en provenance de la région, même si ces derniers avaient tous été recommandés par le bureau régional de Développement économique Canada à Gaspé.Au total, ces projets auraient représenté 16 millions d’investissements dans la région. La contribution totale de DEC aurait été du tiers, soit de 5 millions.Il s’agit d’une énorme perte pour l’économie de la région, selon le directeur général de Conférence régionale des élus de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (CRE-GIM), Gilbert Scantland. « Les projets, explique M. Scantland, avaient tous été, ou à peu près, complétés dans leur plan de financement. C’était souvent Développement économique Canada qui était le dernier a déposé son offre. C’est évident que ça remet en question tous les projets. »Développement économique Canada aurait modifié certains de ces critères d’admissibilité et ne financerait plus les organismes sans but lucratif, les associations ou centres d’interprétation.De même, les projets de première transformation ne seraient plus considérés. Un des projets de la Gaspésie aurait été refusé pour cette raison.Gilbert Scantland estime que cette dernière mesure pénalise énormément des régions ressources comme la Gaspésie-Les Îles. « On n’a pas d’industrie de transformation, la meilleure valeur rajoutée qu’on peut donner au mort c’est de le rendre vivant sur le marché. Comment voulez-vous que nos entreprises puissent innover, aller améliorer leur productivité dans un contexte où elles n’ont pas de soutien gouvernemental pour le faire? », demande M. Scantland.Ce n’est donc pas une question financière, les fonds sont donc toujours là, souligne le vice-président de la CRE-GIM et maire des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau. « Les budgets de Développement économique Canada alloués à la région au bureau de Gaspé, précise Joël Arseneau, permettent de soutenir ces projets qui ont été accompagnés dans certains cas pendant trois ou quatre ans. C’est une espèce de désaveu du bureau régional et des bases économiques de notre région. »La conférence régionale des élus de la Gaspésie demande une rencontre d’urgence avec le ministre responsable de Développement économique Canada, Denis ; Lebel, pour discuter de la question.Réponse fédéraleLe ministre Lebel n’est pas disponible pour une entrevue.Toutefois, le personnel politique du ministre Denis Lebel rappelle que le gouvernement fédéral a, grâce au programme Initiative croisières, investi cette année plus de 300 000 $ pour aménager de nouvelles structures d’accueil pour les navires de croisières à Cap-aux-Meules.

Plus de 600 000 $ ont aussi été investis dans la promotion des Îles comme destination de croisières et dans la mise en place d’activités pour les croisiéristes. L’attachée de presse du ministre Lebel, Geneviève Sicard souligne aussi la contribution fédérale de 2,5 millions pour l’agrandissement du musée de la mer à Havre-Aubert et celle de 152 000 $ dans la boulangerie des Îles. Ce qui démontre, selon Mme Sicard, que le gouvernement fédéral est toujours présent aux Îles.

Un texte de Joane Bérubé

Photo : CRE-GIM Réunion du Conseil d’administration de la Conférence régionale des élus de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine du 21 septembre 2012

Pour en savoir plus cliquez ici


À propos de l'auteur

Webmestre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X