Actualité cms5321.jpg

Publié le 1 septembre 2012 | par Webmestre

0

Un scientifique explique l’état du homard dans le détroit de Northumberland


 

Un scientifique du ministère des Pêches et des Océans explique pourquoi le homard capturé ces jours-ci dans le détroit de Northumberland apparaît de mauvaise qualité aux yeux des transformateurs et des restaurateurs.Depuis le début de la pêche, les transformateurs et les restaurateurs déplorent que les homards capturés dans cette zone soient trop petits, trop faibles et qu’ils manquent de viande.Il s’agit d’un phénomène naturel, précise Ghislain Chouinard, directeur de la section des sciences, région du golfe, chez Pêches et Océans Canada.« Juillet et août, c’est la période de mue du homard. Le homard, pour grossir, il faut qu’il change de coquille. La façon dont il fait ça, se débarrasser de son ancienne coquille et en construire une nouvelle, il l’a rempli d’eau et au fur et à mesure il l’a rempli de chair », explique M. Chouinard.Ghislain Chouinard croit qu’il serait possible de tenir la saison de pêche plus tôt ou plus tard qu’à l’heure actuelle dans le détroit sans compromettre la ressource. Il précise que les mesures de gestion en vigueur sont suffisantes.

 

Pour en savoir plus cliquez ici

 

 


À propos de l'auteur

Webmestre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X