Actualité cms5225.jpg

Publié le 8 octobre 2012 | par Webmestre

0

Tamasu met fin à ses recherches sur les valves cardiaques des phoques


 

La firme Tamasu des Îles de la Madeleine abandonne un projet de recherche sur les valves cardiaques des phoques comme substitut pour les transplantations humaines.Le manque de financement explique l’arrêt de ce projet lancé en 2008 par Tamasu, une entreprise spécialisée dans les produits du phoque.Certains spécialistes s’intéressaient aux attributs des valves de coeur des phoques depuis plusieurs années. Lors d’expériences médicales, elles ont donné de meilleurs résultats chez l’humain que les valves de porcs qui sont présentement utilisées.Tamasu a investi des centaines de milliers de dollars pour faire la preuve de cette avancée scientifique, à l’aide d’un chirurgien grec. Ils ont ensuite tenté de travailler avec un centre de recherche du Québec pour réaliser des essais cliniques, la production et la mise en marché.

« Que ce soit au niveau de la matière première, des préparations de la recherche proprement dites, de la transformation, éventuellement, pour faire les valves comme telles, tout pouvait se faire au Québec. » — Bernard Guimond, président de TamasuUne telle initiative nécessite toutefois des investissements importants, a rappelé le président de Tamasu, Bernard Guimond : « Il y a un besoin, en fait, que vous soyez près de la commercialisation pour être capable d’obtenir des subventions. Il n’y a pas de subvention pour des projets qui sont en amont comme le nôtre. »L’industrie du phoque vit des moments difficiles avec les embargos européens et russes ainsi que les contestations du Canada devant l’OMC. Bernard Guimond demeure toutefois optimiste, en raison de l’importance du marché chinois.D’après le reportage de Line Danis

 

Pour en savoir plus cliquez ici

 


À propos de l'auteur

Webmestre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X