Actualité cms5089.jpg

Publié le 29 novembre 2012 | par Webmestre

0

Old Harry : les craintes des Micmacs


 

Les Micmacs de Gesgapegiag ont rencontré, lundi, les représentants de l’Office Canada Terre-Neuve-Labrador des hydrocarbures extracôtiers pour leur faire part de leurs préoccupations face à l’exploration et l’exploitation du pétrole et du gaz dans le golfe du Saint-Laurent.Selon Sylvain Archambault, de la Coalition Saint-Laurent, qui a assisté à la rencontre, les Micmacs ont clairement fait valoir l’importance du golfe pour leur culture et leur communauté.« Une grande partie de leur culture et de leurs sources de revenus, c’est le saumon, rapporte M. Archambault, les pourvoiries de saumon, la rivière Cascapédia. Pour eux, le saumon c’est extrêmement important. Ils ont tenu à spécifier que le saumon qui va traverser les zones de Old Harry peut être menacé. »M. Archambault rappelle de plus que les Micmacs pêchent commercialement le crabe et la crevette dans le golfe. Ils cueillent aussi plusieurs plantes médicinales aux abords du fleuve. « Le golfe, ça fait partie de leur mode de vie », observe le porte-parole de la Coalition Saint-Laurent.Comme bien des communautés côtières rencontrées jusqu’à présent par l’Office dans le cadre de sa tournée de consultation, les Micmacs ont aussi fait part de leur déception quant au processus de consultation. Ils demandent, à l’instar de plusieurs autres groupes, que soit institué un processus légitime de consultations et d’arrangements, mené par une commission d’examen indépendante.La Coalition Saint-Laurent invite d’ailleurs les groupes insatisfaits de la consultation en cours à signer une lettre ouverte destinée au ministre de l’Environnement, Peter Kent, et au ministre des Ressources naturelles, Joe Oliver, pour dénoncer le processus.Selon la Coalition, Ottawa doit répondre à l’appel des Premières Nations et à celui des milliers de personnes inquiètes pour l’avenir du golfe.L’Office, qui a été chargé de l’Évaluation environnementale stratégique (ÉES) de tous les projets d’exploration et d’exploitation en cours dans la partie terre-neuvienne du golfe, doit rendre public son rapport l’an prochain.

 

Pour en savoir plus cliquez ici


À propos de l'auteur

Webmestre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X