Actualité cms5013.jpg

Publié le 9 janvier 2013 | par Webmestre

0

La ville de Souris appuie la francisation des services en tourisme


 

La Ville de Souris, à l’Île-du-Prince-Édouard, embauche un consultant pour l’aider à formuler une stratégie de francisation des commerces.Chaque année, plus de 50 000 personnes transitent par Souris, en se rendant aux Îles-de-la-Madeleine. La plupart de ces touristes sont des Québécois, et beaucoup d’entre eux ne parlent pas anglais.Le maire de Souris, Dave MacDonald, affirme que les commerçants devraient pouvoir leur parler en français.La Ville participe à un projet pilote qui vise à franciser un peu plus les commerces locaux. Le Réseau de développement économique et d’employabilité de l’Île-du-Prince-Édouard en est partenaire. Christian Gallant, agent de développement économique au RDEE, dit que les Québécois doivent se sentir bienvenus.« Qu’il y ait l’option de la visibilité, les enseignes en français, en anglais, que ce soit au dépanneur, quoi que ce soit. Leur offrir le service », souligne M. Gallant.

Rhonda Gallant, copropriétaire du Café Evergreen Rhonda Gallant, copropriétaire du Café Evergreen, à Souris, offre déjà un menu en français.Copropriétaire du café Evergreen, Rhonda Gallant appuie cette initiative. Elle-même a déjà fait traduire son menu en français, et elle emploie des étudiants bilingues en été. Elle affirme que tout ce qui peut garder les touristes un peu plus longtemps à Souris est une bonne chose. 

 

 

Pour en savoir plus cliquez ici


À propos de l'auteur

Webmestre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X