Actualité 140127_fg5r3_projet-traversier-cma_sn635

Publié le 27 janvier 2014 | par Radio-Canada

0

Un projet de traversier pour le Congrès mondial acadien


Pour en savoir plus

Un service de traversier devrait être offert dans le cadre du Congrès mondial acadien entre Grand Isle, au Maine, et Rivière-Verte, au Nouveau-Brunswick, le 14 août prochain.

Un résident de Grand Isle, Gérald Soucy, a eu l’idée de construire une embarcation pour transporter une dizaine de passagers d’une rive à l’autre du fleuve Saint-Jean.

« Ç’est venu quand ils ont annoncé le Congrès mondial. Je commençais à avoir des idées pour des affaires historiques », explique M. Soucy.

La région comptait autrefois de nombreux traversiers. L’un des bateaux reliait justement Grand Isle à Rivière-Verte. Il a cessé ses activités en 1942.

Gérald Soucy veut faire revivre cette époque le temps d’une traversée. Il construira bientôt sa propre embarcation de bois au coût d’environ 10 000 $.

Bien sûr, les services frontaliers des deux pays doivent être inclus dans le projet.

Le maire de Rivière-Verte, Michel Leblond, se réjouit de cette initiative.

« Ils nous ont approchés avec cette idée-là et nous autres on a embarqué là-dedans parce qu’on a dit qu’on pourrait se servir de cette activité-là qui va être une activité commémorative, une activité historique, et ça ne se répètera peut-être plus jamais. Peut-être qu’on pourrait le refaire. Ce serait souhaitable », affirme M. Leblond.

La traversée devrait durer un peu plus d’une demi-heure. Une vingtaine d’invités d’honneur des deux côtés de la frontière auront l’occasion de monter à bord, le 14 août, si tout va comme prévu.

 

Une maquette du traversier que Gérald Soucy a l’intention de construire  Photo :  Étienne Dumont/Radio-Canada





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X