Actualité 130807_b16wt_homard-vivant-maine_sn635

Publié le 30 avril 2014 | par Radio-Canada

0

Le stock de homard diminue en Atlantique


Pour en savoir plus

Après des années d’abondance, le nombre de jeunes homards est en nette diminution au large de la Nouvelle-Écosse et des côtes du Maine, selon des chercheurs de l’Université du Maine.

Cela fait 20 ans que des chercheurs américains suivent l’évolution de la quantité de homards dans le golfe du Maine. Leurs derniers relevés concluent à une baisse de plus de la moitié du nombre de jeunes homards du côté américain de cette zone par rapport à 2007.

Les pêches quasi miraculeuses, comme celle de l’an dernier pendant laquelle les Américains ont débarqué 120 millions de livres de homard, devraient donc revenir vers des niveaux plus habituels qui, des années durant, étaient plus proches de 20 millions de livres.

Ce déclin se ferait aussi sentir dans la baie de Fundy et au large de la côte sud-ouest de la Nouvelle-Écosse où on prévoit des baisses des prises d’ici trois à quatre ans.

Si la demande demeure soutenue, une baisse de l’offre pourrait faire monter le prix payé aux pêcheurs. « Oui, ça pourrait aider. On travaille moins, on dépense moins et on [gagne] le même argent », souligne Hubert Saulnier, pêcheur à Meteghan.

Hubert Saulnier estime par ailleurs que la pêche est trop intensive. « Oui, on pêche trop dur », dit-il.

 

Photo :  Nicolas Steinbach/Radio-Canada





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X