Actualité Screen Shot 2014-05-05 at 08.37.16

Publié le 5 mai 2014 | par Radio-Canada

0

L’épave de l’Empress of Ireland en 3D


Pour en savoir plus

Depuis bientôt 100 ans, l’épave de l’Empress of Ireland gît à plus de 40 mètres au fond du fleuve Saint-Laurent, au large de Sainte-Luce-sur-Mer.

Si des plongeurs ont déjà pris quelques images et vidéos du navire de 167 mètres, qui a sombré le 29 mai 1914, une entreprise de Shawinigan a revisité l’épave l’an dernier.

Avec son sonore sophistiqué, unique au pays, MSi3D a été en mesure de prendre des relevés trois dimensions inédits. Un véritable changement puisque les scientifiques se basaient sur des images captées par des plongeurs et des relevés sonores deux dimensions.

La cartographie trois dimensions du site permettra aux scientifiques de constater l’état de dégradation de l’Empress of Ireland.

Pour l’entreprise de Shawinigan, la cartographie de la deuxième plus grande catastrophe maritime en temps de paix, après le Titanic, était surtout l’occasion de démontrer son savoir-faire. MSi3D se spécialise dans la prise d’images sous-marines d’infrastructures de génie civil.

Une deuxième expédition pourrait être organisée en 2015, en collaboration avec Parcs Canada.

Si la première fois le sonore était submergé à près de 45 mètres de l’épave, cette fois un petit sous-marin amènerait le sonore à quelques mètres de l’Empress.

Les images de MSi3D pourraient faire partie de l’exposition du Site historique maritime de la Pointe-au-Père.

Rappelons que les commémorations du naufrage commenceront le 28 mai.

 

D’après un reportage de Pierre-André Cloutier.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X