Actualité 130620_3y039_iles-de-la-madeleine2_sn635

Publié le 6 mai 2014 | par Radio-Canada

0

Rencontre entre le maire et le député


Pour en savoir plus

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, et le nouveau député, Germain Chevarie, ont tenu leur première rencontre officielle mardi matin, pour échanger sur les dossiers municipaux qui devront être priorisés au cours des prochains mois.

Jonathan Lapierre souhaite d’abord faire reconnaître par le gouvernement du Québec le statut d’insularité des Îles-de-la-Madeleine.

« En étant éloigné et isolé, tout augmente. On se rappellera quand il y a eu la construction du Pavillon Eudore-Labrie. Le gouvernement du Québec a lui-même reconnu un facteur d’insularité et a bonifié l’enveloppe budgétaire de 35%, parce que ça coûte plus cher faire venir les matériaux aux Îles », dit-il.

Jonathan Lapierre ajoute que l’importation de la main-d’œuvre, les frais de déplacement et l’éloignement représentent des coûts importants. Au bout du compte, ajoute-t-il, ce sont les Madelinots qui doivent payer la facture. Il a également été question de la mise à niveau du réseau routier municipal de 255 km.

De plus, Jonathan Lapierre a rappelé l’importance pour son conseil de réitérer la demande d’aide financière pour la mise aux normes des milliers de maisons qui ne sont toujours pas branchées au réseau d’égouts. Les citoyens doivent payer de 7000 $ à 30 000 $ pour mettre leurs installations d’épuration des eaux usées conformes aux normes gouvernementales.

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, accueille positivement les priorités de la municipalité. Il entend utiliser la même approche qu’il avait adoptée lors de son premier mandat comme député de 2008 à 2012.

« Il faut poser des gestes concrets. Travailler avec les cabinets ministériels, avec les ministres et faire en sorte qu’ils aient l’opportunité [de prendre] connaissance de la vie, du quotidien des Madelinots. Rencontrer les principaux acteurs socio-économiques des Îles », affirme Germain Chevarie.

Les invitations sont déjà lancées dans plusieurs ministères, affirme le député.

 

Photo :  Luc Tremblay

 

 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X