Actualité 131028_0v03w_verte_erosion_madeleine_sn635

Publié le 10 juillet 2014 | par Radio-Canada

0

Érosion : les Îles continuent de perdre du terrain


Pour en savoir plus

En moyenne, 70 centimètres ont été grugés par la mer l’an dernier aux Îles-de-la-Madeleine. La perte atteint même 1,5 mètre à la Pointe-aux-Loups.

Depuis 2005, les chercheurs de l’UQAR qui observent le phénomène d’érosion aux Îles-de-la-Madeleine ont installé 750 piquets de bois  le long des côtes de l’archipel.

Le géographe Pascal Bernatchez explique que les repères ont été plantés au sommet des falaises ou dans des cordons dunaires. Chaque année, les chercheurs mesurent la distance entre le piquet et le rivage.

Pascal Bernatchez souligne que les glaces, qui protègent normalement les berges des Îles, ont été généralement absentes au cours des derniers hivers aux Îles-de-la-Madeleine, ce qui rend les côtes des Îles plus vulnérables à l’érosion. « Ailleurs, dans l’estuaire du golfe et le long du fleuve Saint-Laurent, l’érosion semble progresser moins rapidement », ajoute M. Bernatchez.

Selon le chercheur, c’est au Bas-Saint-Laurent que le recul des berges est le moins élevé. « C’est 30 % comparé à 70 % aux Îles qui est en érosion. Sur la Côte-Nord, c’est 60% et en Gaspésie, c’est 60 % surtout dans la Baie-des-Chaleurs », énumère le géographe.

Les relevés des chercheurs pour 2014 seront rendus publics à l’automne.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X