Actualité 140714_qs2nq_plage-havre-aubert_sn635

Publié le 14 juillet 2014 | par Radio-Canada

0

Site contaminé aux Îles: pas de travaux avant l’automne


Pour en savoir plus

La Société québécoise d’exploration minière (SOQUEM) n’entreprendra pas les travaux de nettoyage et de restauration du site contaminé de la plage du Havre-Aubert (Sandy Hook) aux Îles-de-la-Madeleine.

Le ministère de l’Environnement n’a toujours pas donné de certificat d’autorisation pour les travaux. La Société espérait lancer le chantier en mai et a déposé, à cette fin, un plan de réhabilitation à la fin avril.

Le ministère de l’Environnement dispose de 70 jours pour l’accepter ou le refuser.

Entre-temps, la SOQUEM a fait installer des barrières pour éviter que les visiteurs ne s’approchent des puits, indique la porte-parole de la Société gouvernementale, Chantal Corbeil.  « Il y a, précise Mme Corbeil, des barrières qui ont été installées autour des cinq sites. Quand on va recevoir le certificat, on va pouvoir décontaminer. »

À la recherche de gisement de sel et de potasse, la SOQUEM a effectué une série de forages aux îles dans les années 1970 en injectant plus de 10 000 litres d’hydrocarbure dans le sol. Ces travaux ont conduit à la naissance de Mine Seleine, aux Îles-de-la-Madeleine.

Plus de 40 ans plus tard, à l’été 2013, un citoyen a découvert du pétrole qui suintait sur la plage à la veille du Concours des châteaux de sable, qui se déroule sur la plage du Havre-Aubert depuis 25 ans.

En attendant la restauration du site, la SOQUEM recommandé aux citoyens de ne pas s’approcher des sites contaminés pendant leur séjour sur la plage.

 

Photo :  Line Danis

 

 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X