Archives litho_1

Publié le 18 mai 2017 | par Webmestre

1

Éphémérides : Dévoilement de l’ancien chemin de croix à l’église de Lavernière

Auteur 1


18/05/2005 : Dévoilement de l’ancien chemin de croix de Athanase del. Lasmier à l’église de Lavernière.

Les 14 stations de l’ancien chemin de croix sont dévoilées aux paroissiens et reprennent leur place dans les bas-côtés de l’église Saint-Pierre.

Ces lithographies sont l’oeuvre du frère Athanase del. Lasnier. Elles datent de 1880. Elles avaient été imprimées à l’époque chez Paris I. Turcis de New York, une maison qui existe toujours. Elles ont nécessité près de 300 heures de restauration au maître-artisan Carol Poulin.


« Un chemin de croix est un ensemble de tableaux ou bas-relief, habituellement au nombre de quatorze. Chaque tableau, ou station, représente une scène du chemin parcouru par le Christ jusqu’au lieu de sa crucifixion sur le Calvaire. Le fervent catholique, lorsqu’il fait ‘son chemin de croix’ s’arrête à chaque tableau pour faire une prière.

Le chemin de croix de l’église St-Pierre est constitué de lithographies, jusque en 1969. Ces lithographies sont des oeuvres de Athanase del. Lasmier. Elles ont été imprimées chez Paris I. Turcis de New-York dans les années 1880.

litho2

M. Alphonse Forest, président du conseil de la fabrique de Saint Pierre de Lavernière, avec la lithographie, restaurée en 2005, de la quatrième station du chemin de croix. Provenance: Collection Villes et Villages d’Art et de Patrimoine, Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, 2005.

Exposées sans vitre protectrice pendant plusieurs années, les lithographies ont été abîmées par le temps. Elles ont été enlevées en 1969 lors des travaux de modernisation effectués suite au renouveau liturgique de Vatican II. On a alors opté pour un chemin de croix plus moderne, constitué d’un bas-relief de plâtre moulé, posé sur une plaque de bois.

Lors des travaux de restauration entrepris en 1992, après le classement de l’église comme bien culturel d’exception, les anciennes lithographies n’ont pu être installées étant donné leurs mauvaises conditions.

Elles n’ont été envoyées sur le continent pour être restaurées qu’en 2004. Le travail a été confié à M. Carol Poulin, restaurateur et artiste peintre de St-Augustin-de-Desmaures, qui a aussi restauré la même année, le tableau de Rochon, «St-Pierre brandissant les clés du Paradis».

Avec le temps, le vernis qui protégeait les lithographies avait bruni. Une des lithographies avait même été complètement détruite. Des treize oeuvres qui avaient traversé le temps, sept étaient déchirées. M. Poulin a dû procéder à de délicates opérations de nettoyage et de réparation. Il a finalement peint lui-même la lithographie qui manquait à la collection. » – virtualmuseum.ca

 

LA UNE : Deux stations du chemin de croix après leur restauration en 2005. La quatrième station «Jésus rencontre sa mère’» et la septième station ‘«Jésus tombe pour la dernière fois». Provenance: Collection Villes et Villages d’Art et de Patrimoine, Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, 2005.

Comments

comments


À propos de l'auteur

Webmestre




One Response to Éphémérides : Dévoilement de l’ancien chemin de croix à l’église de Lavernière

  1. Alain Leblanc a dit :

    Bonjour,

    Je sais que cà peut sembler niaiseux mais…

    Je ne voudrais certainement pas insulter qui que se soit…

    Est-ce que quelqu’un sait ce qui se serait passé entre la 4ième station et la 7ième???

    Il semble que Jésus est tout habillé de rouge à la 4ième et à la 7ième il a un morceau de linge bleu par-dessus le vêtement rouge qu’il porte… a-t-il fait  »l’infâme » chemin de croix plus d’une fois???

    Comme je le disais je ne voudrais certainement pas insulter qui que se soit… je suis simplement curieux de savoir ce qui s’est passé avec le morceau de linge bleu qu’Il a à la 7ième station…

    Merci…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X