Actualité saumon-3

Publié le 17 septembre 2017 | par Radio-Canada

Des populations de poissons de l’Atlantique sont en baisse importante


Pour en savoir plus

Les populations de poissons qui font l’objet d’un suivi ont baissé de près de 40 % dans les provinces atlantiques, selon le Rapport planète vivante du Canada de l’organisme World Wildlife Fund.

L’étude se base sur les données de 2224 populations contrôlées de 139 espèces de poissons à l’intérieur des frontières nationales.

« Entre 1970 et 2014, les populations contrôlées de poissons marins de la côte Atlantique au Canada […] ont chuté de 38 % en moyenne », peut-on lire dans le rapport.

Cela comprend les quatre provinces atlantiques.

L’indice Planète vivante

Le Rapport planète vivante du Canada se base sur l’indice Planète vivante qui mesure la performance écologique d’un pays. Il se base sur les tendances observées de plusieurs populations d’espèces vertébrées, dont 365 poissons, et mesure les changements temporels d’état de la biodiversité.

Des causes humaines

Selon le World Wildlife Fund, la surexploitation et les changements climatiques représentent des menaces pour les poissons de l’Atlantique.

Les changements climatiques font en sorte que les températures de surface de l’océan se sont réchauffées. Plusieurs espèces de régions plus au Sud remontent vers le Nord, bouleversant les types et le nombre de poissons dans l’Atlantique.

Également, le rapport indique qu’une acidification de l’océan « peut avoir des effets sur les poissons et limiter leur capacité de survie ».

Le saumon atlantique, une espèce menacée

Le saumon atlantique de l’intérieur de la baie de Fundy est en voie de disparition selon la Loi sur les espèces en péril et selon le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Un saumon atlantique remonte des rapides

Le saumon atlantique de l’intérieur de la baie de Fundy est une espèce menacée. Photo : Getty Images/Jeff J Mitchell

Selon Pêches et Océans Canada, la pêche illégale du saumon sauvage est problématique.

D’ailleurs, un saumon avec un hameçon coincé sur le côté a été découvert dans la rivière Upper Salmon, au parc national Fundy.

Les autorités rappellent que le saumon de l’Atlantique est une espèce menacée dans les rivières du parc et qu’il est illégal de le pêcher ou de le tuer.

Le thon rouge se porte mieux

Selon le rapport, « le nombre de thons rouges de l’Atlantique matures de l’Ouest a chuté d’environ 75 % entre 1970 et 2010 ».

Un thon rouge

Ottawa n’ajoute pas le thon rouge de l’Atlantique à la liste des espèces en voie de disparition. Photo : Associated Press/Chris Park

La situation s’est un peu améliorée en 2014 grâce à un plan de restauration de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (CICTA).

La population de thon rouge de l’Atlantique de l’Ouest a alors été évaluée à 55 % par rapport au niveau de 1970.

En 2017, le thon rouge n’est plus considéré comme une espèce en voie de disparition par la Loi sur les espèces en péril. Elle le demeure toutefois pour le COSEPAC.

LA UNE : La pisciculture d’espèces introduites présente de grands dangers pour les espèces locales, préviennent des scientifiques. Photo : iStock

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑