Archives 1968frenchenlarge

Publié le 21 octobre 2018 | par Webmestre

Éphémérides : 21 octobre 1968 : L’Ouragan Gladys frappe les Îles

Auteur 1


hurricanegladys

L’ouragan Gladys au dessus du golfe du Mexique vu par Apollo 7, octobre 1968.

21 octobre 1968 : L’Ouragan Gladys, avec des vents de 90 milles à l’heure, frappe les Îles. On déplore une perte de vie.

La saison des ouragans de 1968 a été relativement paisible jusqu’à la formation de Gladys dans les Caraïbes le 15 octobre. Il était prévu que la tempête tropicale Gladys se déplacerait lentement vers le nord et on s’attendait à ce qu’elle s’intensifie davantage, menaçant ainsi de plus en plus les Keys de Floride et la partie inférieure de la côte ouest. Gladys a atteint le stade d’ouragan peu avant de franchir la côte sud de l’ouest de Cuba et a continué de s’intensifier en traversant cette partie étroite mais montagneuse de l’île. Gladys a gagné le détroit de Floride et poursuivi sa progression lentement vers le nord. Elle a ensuite dévié momentanément de sa trajectoire vers le nord-nord-ouest en passant au niveau de la basse côte ouest. Le 18 octobre, l’ouragan a pris le virage prévu en direction de l’est. Ce n’est qu’avec une intensité minimale d’ouragan que Gladys a traversé le sud-est du golfe du Mexique. Le centre a gagné l’intérieur entre Bayport et Crystal River, très près de Homosassa, le 19 vers minuit. Gladys a commencé à accélérer, traversant la péninsule juste au nord d’Ocala, puis est revenu en mer près de St. Augustine à l’aube. Lors de son passage dans l’état de la Floride, Gladys a causé divers dommages à 85 % des récoltes d’agrumes. Gladys a quitté le haut des côtes de la Floride en direction nord-est, effleurant au passage les côtes de la Géorgie et des Caroline. Le 20 en début de journée, le centre est passé tout près du cap Hatteras tout en continuant d’accélérer vers le nord-est.

Gladys a viré vers le nord-nord-est et elle est devenue progressivement tempête extratropicale, le 21 octobre, en entrant en contact avec un front froid au large de la Nouvelle-Écosse. Lorsque ce qui restait de l’ouragan est passé au-dessus de l’île du Cap-Breton, c’était un profond système dépressionnaire qui a déversé de 3,2 à 6,4 centimètres de pluie. L’effet bénéfique de ces pluies a été plus important que les dégâts mineurs causés dans la région. Gladys a toutefois fait un mort en Nouvelle-Écosse.

Source : Environnement Canada

Comments

comments


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑