Actualité IMG_0358

Publié le 7 novembre 2018 | par Webmestre

La Matériauthèque des Îles-de-la-Madeleine fait des envieux


Les 23 et 24 octobre avait lieu à Asbestos la 4e édition du Rendez-vous des écomatériaux. Le CERMIM prenait part à cette occasion d’échanges sur les pratiques et les innovations en matière de construction durable, d’écoconstruction et d’écomatériaux, alors que sa directrice associée, Mme Mayka Thibodeau, présentait une conférence intitulée : « Construire une économie circulaire et sociale à partir des résidus de construction : la matériauthèque ». Par cette présentation, Mme Thibodeau a fait ressortir l’importance de la démarche collective qui a mené à la concrétisation du projet alors qu’un centre de recherche, une ressourcerie, des entrepreneurs et une municipalité ont collaborer à la mise en place de cette structure de réemploi et de mise en valeur des matériaux de construction comme alternative à l’enfouissement, tout en permettant l’émergence d’une nouvelle économie à la fois circulaire et sociale dans l’archipel.

« Les Îles importent la totalité de leurs matériaux de construction et exportent ensuite à plus de 1500 km ces mêmes matériaux en fin de vie, ce qui représente un poids économique et environnemental considérable! », explique Mayka Thibodeau, heureuse de constater l’engouement qu’a soulevé l’exemple madelinot auprès de certains participants à l’événement. « Le modèle de notre matériauthèque fait des envieux et va certainement faire des petits ailleurs au Québec puisque le projet fait rêver d’autres communautés! » explique-t-elle.

Pour la directrice générale du Centre de récupération Ré-utîles, Mme Mylaine St-Onge, il est important pour les Madelinots de s’approprier cette nouvelle structure de réemploi des matériaux : « on est partenaire de ce projet en assurant la gestion quotidienne des opérations de la matériauthèque et à titre d’entreprise d’économie sociale, Ré-utîles en tire donc des bénéfices. Mais la matériauthèque, ça appartient d’abord et avant tout à la communauté et les bénéfices sont collectifs! », encourageant du même souffle les Madelinots à penser à la matériauthèque pour leur projet de construction/rénovation.

La collaboration entre le CERMIM et Ré-utîles se poursuit donc afin d’assurer les suites de ce projet. Des avenues de développement sont à l’étude et les partenaires souhaiteraient ainsi voir se concrétiser d’autres volets tels la mise sur pied d’ateliers de fabrication d’objets en bois recyclé, des formations en menuiseries, etc. « Le CERMIM veut développer la Recherche & Développement avec des entreprises et organismes des Îles. Plus ils sont forts, plus il y a d’opportunités d’innovation. En ce sens, la matériauthèque est un beau laboratoire qu’il nous faut encourager et exploiter à son maximum, au bénéfice de la communauté et aussi des entrepreneurs qui collaborent en fournissant l’approvisionnement en matériaux. Sans eux, ce ne serait juste pas possible et on les remercie! » ajoute Mayka Thibodeau.

En terminant, notant que la matériauthèque des Îles-de-la-Madeleine est au nombre des coups de coeur du comité de sélection de la plateforme Québec Circulaire, une initiative qui sera lancée le 5 décembre prochain dans le cadre des premières Assises québécoises de l’économie circulaire qui se tiendra au Palais des congrès de Montréal, événement auquel participera le CERMIM.

Source :  CERMIM / Centre de récupération Ré-utîles

Comments

comments


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑