Actualité Image-1

Publié le 12 mars 2019 | par Radio-Canada

Goélette Grosse-Île : lueur d’espoir pour le navigateur québécois coincé à Cuba


Pour en savoir plus

Le sort de la goélette Grosse-Île, échouée à Cuba depuis le 27 janvier, devrait s’améliorer au cours des prochains jours. Une équipe de sauvetage s’est rendue à Maria la Gorda, dimanche, et doit mettre sur pied une stratégie pour sortir le capitaine Didier Épars et son navire de leur fâcheuse position.

Didier Épars, qui a passé plus de 25 ans de sa vie à restaurer la goélette Grosse-Île, a confirmé dimanche qu’une équipe avait évalué la situation du bateau. Le bateau québécois est échoué sur un récif de Maria la Gorda, une station de plongée sous-marine reculée au nord-est de Cuba, en plein cœur du parc national de Guanahacabibes. « Une nouvelle compagnie de sauvetage et venue aujourd’hui. Ils viennent de partir et ils vont discuter avec la compagnie cubaine demain matin », a-t-il dit en début de soirée dans un échange avec Radio-Canada sur les réseaux sociaux.

LA UNE : La goélette Grosse-Île est dans cette fâcheuse position depuis le 27 janvier. Photo: Courtoisie/Facebook / Frank Ehresmann

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑