Insolite Durer-homard

Publié le 8 avril 2019 | par Webmestre

0

Une armure flexible et résistante inspirée… par le homard

Auteur 1


Une armure suffisamment robuste pour être à l’épreuve des balles, et flexible comme de l’eau, vous en rêvez ? C’est ce que tente de mettre au point une équipe du MIT, inspirée par l’exosquelette du homard.

Une armure humaine flexible

C’est en mangeant du homard que Ming Guo, du MIT, eut l’idée de s’en inspirer. Il remarqua en effet que la membrane transparente sur le ventre de l’animal était difficile à mâcher. Intrigué, il décida de la disséquer et découvrit que son élasticité et sa résistance étaient dues à sa structure unique. On y découvre en effet des dizaines de milliers de fines couches contreplaquées, chacune contenant des milliers de fibres qui permettent de dissiper l’énergie lorsque la membrane est soumise à un stress physique (coupures, éraflures).

Partant du principe que la Nature est une excellente professeure, Ming Guo et son équipe ont alors décidé de s’inspirer de cette membrane souple, qui recouvre les articulations et l’abdomen de l’animal, dans le but de mettre au point d’un nouveau type de corps flexible. Les chercheurs imaginent alors une sorte d’armure humaine conçue protéger nos articulations, et permettre une meilleure liberté de mouvement. Les détails de cette étude sont publiés dans la revue Acta Materialia.

« Nous pensons que ce travail pourrait motiver la conception d’armures flexibles », explique Ming Guo. Il souligne au passage que la membrane du homard a tout de même permis à l’espèce de survivre sur Terre depuis au moins 100 millions d’années. « Si vous pouviez fabriquer une armure à partir de ce type de matériau, dit-il, vous pourriez déplacer vos articulations librement et vous vous sentiriez plus à l’aise ».

Les homards pourraient inspirer les armures du futur. Crédits : Pixabay

Les homards pourraient inspirer les armures du futur. Crédits : Pixabay

Remplacer les gilets pare-balles

Mais les chercheurs voient plus loin. Ils imaginent une armure complète, capable de remplacer haut la main les actuels gilets pare-balles utilisés comme système de protection. Si ces gilets ont effectivement permis de sauver des milliers d’agents grâce au Kevlar – un panneau de fibres étroitement tissées – un gilet a une date limite de péremption. Certaines études ont montré que les gilets pare-balles peuvent également nuire à la précision du porteur. Ils protègent, oui, mais freinent aussi les mouvements.

Ce que proposent les chercheurs du MIT, à terme, c’est de remplacer les actuels gilets de protection par des armures corporelles plus légères et flexibles. Le corps serait ainsi à l’épreuve des balles, tout en étant plus élastique.

« Les connaissances acquises grâce à la membrane souple du homard jettent la lumière sur la conception de matériaux synthétiques à la fois souples, solides et résistants, pour une utilisation fiable dans des conditions mécaniques extrêmes, peut-on lire dans l’étude. À terme, on imagine une armure flexible qui pourrait fournir une protection complète du corps sans sacrifier la mobilité des membres ».

LA UNE : © Wikipédia
Source : ScienceAlert

Comments

comments


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X