Archives image du passé 22 mai n&b

Publié le 27 mai 2019 | par La Voix Acadienne

0

Image du passé

Auteur 50


Cette photo, prise dans les années 1960 à la coopérative Tignish Fisheries, nous rappelle le temps où la pêche commerciale à la morue faisait encore partie de l’économie de la province. Jusqu’aux années 1990, Tignish Fisheries a continué l’ancienne tradition de saler et de sécher la morue, un produit qui était encore beaucoup en demande. L’homme qui tient le poisson est Joseph (José à L’Amable) Gaudet et l’autre est Austin (à Pacifique) Arsenault. La femme à la table est Margaret McCue et l’autre travaillante serait Carmella Harper.

La morue a pendant longtemps tenu une place très importante dans l’économie de la région de Tignish, surtout avant le développement de la pêche au homard dans les années 1870. En 1852, de tous les ports de mer de l’Île, c’est Tignish qui exportait le plus de produits de mer, dont 237 000 livres de morue et 19 000 livres de merlu (morue barbue).

Il faut aussi souligner que la pêche à la morue a été la première industrie commerciale de l’Île. En effet, elle a été lancée en 1720 lorsque la Compagnie de l’Île Saint-Jean, à qui le roi de France avait confié la colonisation de l’île, se lance dans la pêche à la morue dans la région de Havre-Saint-Pierre (Saint Peters Harbour). Il est aussi intéressant de noter que seulement trois ans après la Déportation des Acadiens de l’Île, survenue en 1758, des entrepreneurs britanniques, à la recherche de pêcheurs de morue, attirent à l’Île plusieurs réfugiés Acadiens et leurs familles. Une grande proportion de la population acadienne de l’Île d’aujourd’hui descend de ces familles.

LA UNE : © Collection de Tommy Perry.

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X