Actualité toutou

Publié le 10 juillet 2019 | par Webmestre

0

« Toutou trouve député d’accueil » aux Îles-de-la-Madeleine Joël Arseneau adopte Ludovic


« Ludovic, 17 ans. Aucun contact avec ses parents. Aucun soutien à la majorité, fin
d’hébergement à 18 ans. Sans sous, sans travail ». C’est la description accrochée au cou du toutou qu’a remis aujourd’hui l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) au député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, dans le cadre de sa campagne de sensibilisation « Toutou cherche député·e d’accueil ». Rappelons le, cette campagne lancée le 12 juin dernier auprès des 125 députés de l’Assemblée nationale vise à sensibiliser la population à l’importance des services sociaux consacrés à la jeunesse.

« L’APTS tient à remercier chaudement M. Arseneau pour son appui à sa campagne. En tant que représentant élu à l’Assemblée nationale, il a la responsabilité de s’assurer que les enfants victimes de violence aient droit aux services dont ils ont besoin. Le geste du député peut sembler anodin, mais c’est un signal très fort qu’il envoie aux milliers d’intervenant·e·s qui remplissent chaque jour cette mission de protection de la jeunesse », a indiqué Guylaine Michel, représentante nationale de l’APTS en Gaspésie.

« Même dans un milieu tissé serré comme celui des Îles, les enfants ne sont pas à l’abri de la violence ou de la négligence. La disponibilité et la qualité des services à la jeunesse sont primordiales pour que nos jeunes puissent bénéficier du soutien nécessaire, essentiel à leur développement global » a déclaré le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau.

À la suite des investissements de 47 millions $ annoncés par le ministre Lionel Carmant, de nouveaux postes seront affichés au CISSS de la Gaspésie, responsable du centre jeunesse des Îles-de-la-Madeleine. Certes ces nouvelles personnes viendront soutenir les intervenant·e·s qui sont au bout du rouleau, mais il y a loin de la coupe aux lèvres.

« Rien ne nous assure que ces postes seront pourvus. Il faut fournir aux futur·e·s candidat·e·s les outils nécessaires et, surtout, des conditions de travail qui favorisent une pratique professionnelle saine et de qualité, si nous voulons les attirer et favoriser leur rétention, ainsi que celle des gens déjà sur le terrain. Il faut donc poursuivre le travail, sensibiliser nos élu·e·s et la population, augmenter nos investissements et renforcer la première ligne des services destinés à la jeunesse si nous voulons collectivement pouvoir considérer la mission comme accomplie », a ajouté Guylaine Michel.
« Il faut soutenir et outiller les intervenant·e·s de première ligne. La reconnaissance et la valorisation de leur travail doivent être au coeur de nos préoccupations », de renchérir M. Arseneau.


À propos de l’APTS
L’Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (l’APTS) regroupe et représente quelque 55 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau.

Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population. En Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, l’APTS regroupe quelque 900 membres.

LA UNE : Guylaine Michel, représentante nationale de l’APTS en Gaspésie en compagnie de Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine

Comments

comments


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑