Actualité Screen Shot 2019-10-17 at 15.40.26

Publié le 17 octobre 2019 | par Radio-Canada

0

Des enjeux électoraux propres aux Îles-de-la-Madeleine


Pour en savoir plus

Les enjeux qui concernent les Îles-de-la-Madeleine dans le cadre des élections fédérales sont nombreux. Les thèmes ressemblent à ceux des autres régions de la province, mais les problèmes qu’ils soulèvent sont accentués par l’insularité.

La pénurie de main-d’œuvre

Trois personnes travaillent pour la Ferblanterie des Îles. La présidente de l’entreprise, Amanda Poirier, a de la place pour trois autres travailleurs. Mais… Elle ne trouve pas cette main-d’œuvre sur l’archipel. Elle demande donc aux candidats aux élections fédérales de mettre en place des mesures faites pour un endroit comme les Îles pour attirer cette main-d’oeuvre.

Solution adaptée pour les pêcheurs

En ce qui a trait aux pêches, le capitaine Jean-Marc Arseneau croit avoir la solution aux problèmes qu’occasionne la fermeture de zones de pêches pour protéger les baleines noires : déglacer le golfe du Saint-Laurent plus tôt dans la saison et laisser les pêcheurs de crabe, comme lui, sortir à ce moment. Pêches et Océans fait la sourde oreille à cette proposition.

Les contrats pour la desserte maritime

Pour le directeur général de la chambre de commerce, Sony Cormier, le gouvernement doit établir les règles du contrat du nouveau navire qui fera la desserte entre Cap-aux-Meules et l’Île-du-Prince-Édouard. Il applaudit la décision de construire le bateau qui remplacera la Madeleine au chantier naval de la Davie, mais il faut davantage estime-t-il. «La façon de faire [pour la durée du contrat] dans les dernières années a été de deux ou trois ans, ce qu’on tente d’éviter parce que revient beaucoup trop rapidement. C’est beaucoup trop difficile pour tout le monde et beaucoup trop imprévisible pour tout le monde.» Pour lui, il n’y a que la coopérative des Îles, la CTMA, qui peut gérer cette traverse.

Pas de débat électoral aux îles

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, déplore l’absence de débat aux Îles cette année. Les Madelinots ont eu moins d’occasions d’entendre les candidats se prononcer sur les enjeux de l’archipel qu’ailleurs dans la circonscription Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine. Pour le député provincial, il est important de distinguer les enjeux de la Gaspésie de ceux des Îles. «C’est important qu’on réfléchisse, pour les années à venir, à ce qu’un milieu comme les Îles peut faire pour signifier ses attentes et que les candidats se prononcent se positionne. Cette année, ça n’a pas été une année, très, très forte de ce point de vue là.»

 

LA UNE : Cap-aux-Meules aux Îles-de-la-Madeleine PHOTO : RADIO-CANADA / JEAN-FRANÇOIS DESCHÊNES

 

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X