Archives imagedupassedu31oct2018

Publié le 10 novembre 2019 | par La Voix Acadienne

0

Images du passé : « brocher des seines » (tricoter des filets)

Auteur 50


Cette photo prise à Skinners Pond (Île-du-Prince-Édouard) au début des années 1970 évoquera sûrement des souvenirs aux gens qui ont grandi dans une famille de pêcheur.

Walter Doucette (1909-2004) est en train de « brocher des seines  » (tricoter des filets) pour les casiers à homard. Pour s’assurer d’un bon éclairage, il est assis à la fenêtre avec le rideau levé. La seine qu’il tricote est attachée à un clou fixé au cadre de la fenêtre. Il se sert d’une aiguille qu’il a taillé lui-même dans le bois. D’après son arrière-petite-fille, Danielle Doucette Gallant, il vendait même de ces aiguilles.

La confection de ces petites seines se faisait principalement l’hiver quand le pêcheur fabriquait ou réparait ses casiers. Souvent, il avait l’aide des membres de sa famille pour tricoter les centaines de petits filets dont il avait besoin, car il en fallait trois ou quatre pour chaque casier. C’était le cas chez moi. Ma mère et mes plus vieux frères et soeurs donnaient un coup de main à mon père. Je n’ai pas appris à en faire, mais j’ai souvent aidé à enfiler les aiguilles avec le « twine », c’est-à-dire la grosse ficelle pour confectionne les seines.

Au début, elles étaient faites avec de la ficelle de chanvre, mais éventuellement elle a été remplacée par de la ficelle de nylon. De nos jours, les pêcheurs de homard ne tricotent plus leurs seines mais les fabriquent avec du filet commercial.

Walter Doucette et son épouse Anna Mae DesRoches ont eu neuf enfants. Monsieur Doucette était l’oncle de la politicienne bien connue, Gail Shea (née Doucette). La photo provient de la collection d’Hector Pitre.

– Par Georges Arsenault

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X