Sport coupe Stanley #2

Publié le 25 janvier 2020 | par Les gérants d'estrade

0

En route vers la Coupe Stanley

La pause du match des Étoiles dans la Ligue Nationale de Hockey correspond habituellement à la période où l’on distingue les hommes des enfants, soit le moment où certaines formations du circuit en profitent pour devancer leurs rivaux et se tailler une place de choix dans les séries et, éventuellement , se faufiler jusqu’en finale de la Coupe Stanley. Analysons donc les équipes qui risquent de participer aux séries dans les deux Associations de la LNH.

Si nous regardons la ligue Nationale d’aujourd’hui, le jeu s’identifie à une relance rapide de la part des défenseurs et la Conférence de l’Est s’est adaptée plus rapidement à ce style de jeu. Les équipes les mieux nanties comme le Lightning de Tampa Bay, les Capitals de Washington en sont  des exemples et seront assurément à surveiller lors de séries du printemps. Les leaders incontestés des Capitals, Alex Ovechkin et le défenseur tout étoile, John Carlson, nous ont démontré depuis le début de la saison, que leur équipe veut répéter comme les équipes championnes des dix dernières années, leur exploit de 2018 , soit de remporter la Coupe Stanley. Leur fiche depuis le début de la saison, la meilleure dans la division Métropolitaine et dans la Conférence de l’Est, nous rassure sur leurs intentions. Leurs éternels rivaux, les Penguins de Pittsburgh seront des obstacles majeurs dans leur division mais leurs leaders vieillissants, les Crosby, Malkin et Letang, seront à court de ressources en fin de saison.

Dans la division Atlantique, malgré la tenue exceptionnelle des Bruins de Boston menés par le trio de Bergeron, le détestable Marchand et le prolifique marqueur David Pastrnak, le manque de profondeur les empêchera d’atteindre la finale de l’Est. La remontée des dernières semaines du Lightning de Tampa Bay, sera sans doute le fait marquant en fin de saison. Les Kucherov, Stamkos et Hedman voudront faire oublier leurs déboires de l’an dernier lorsqu’ils ont subi l’élimination en quatre parties lors de la première série. Malgré tout, ils ne pourront atteindre la finale de la Coupe Stanley car, l’ennemi de taille seront  les Capitals de Washington que nous choisissons comme équipe championne contre les représentants de l’Ouest, les Blues de Saint-Louis.

Il y a bien sûr des équipes qui se préparent à atteindre les sommets mais il y a encore du travail à faire afin d’atteindre la maturité d’une équipe championne soit de dominer autant en offensive qu’en défensive et dans plusieurs autres facettes du jeu. C’est le cas sans doute des Maple Leafs de Toronto, des Panthers de la Floride et des surprenants Hurricanes de la Caroline. Les joueurs de qualité comme les Huberdeau, Matthews, Svechnikov ne cessent de nous impressionner par leur jeu dominant mais tout reste à faire pour devenir une équipe aspirante à la Coupe Stanley.

Dans l’Ouest, la première constatation tient au fait que les Blues de St-Louis n’ont pas attendu en janvier pour bien se positionner .  On se rappellera l’an dernier qu’ils avaient démarré leur poussée irrésistible après les Fêtes avec l’entrée en scène du gardien Jordan Binnington pour remporter la Coupe Stanley cinq mois plus tard.  Cette saison, avec 68 points en 49 parties, on remarque que les joueurs ont gagné en confiance, travaillent sans relâche pour répéter leurs exploits et c’est tout à l’honneur des Perron, O’Reilley, Pietrangelo, Schwartz et de leur entraineur Craig Berube, tout cela sans les services de leur as blessé, Vladimir Tarasenko.

C’est par la suite que ça se complique et qu’il est très difficile de prédire quelles équipes se classeront pour les séries. Dans la division Pacifique, la marge de manœuvre est très mince.  En effet, cinq formations peuvent obtenir les 3 places disponibles.  Présentement, Vancouver occupe la tête avec 58 points, alors que les 4 autres (Edmonton, Calgary, Arizona et Vegas) ont récolté 57 points, fait assez incroyable.  Nous pourrions être tentés de favoriser les Oilers avec les 2 premiers compteurs McDavid et Draisaitl, mais il ne faut pas sous-estimer les Coyotes avec leur nouvelle acquisition Taylor Hall, ainsi que les Golden Knights et leur nouvel entraîneur Peter De Boer, à moins que Johnny Gaudreau amène les Flames à un autre niveau.

Que se passe-t-il dans la division Centrale ? Là aussi, c’est excitant avec plusieurs formations qui voudront se battre jusqu’à la fin.  L’Avalanche du Colorado avec leur duo offensif MacKinnon –Rantanen et leur duo défensif Makar-Girard pourrait mêler les cartes et donner du fil à retordre aux Blues de St-Louis.  À Dallas, les Stars connaissent une bonne séquence avec 7 victoires dans les 10 derniers matchs et dépendent beaucoup de la prestation de Ben Bishop devant le filet.  Bien sûr, tous les espoirs sont permis pour les Jets de Winnipeg (avec Scheifele, Connor, Laine et co.) et les Black Hawks de Chicago (menés par Kane et Toews).  On ne peut en dire autant des Prédateurs de Nashville (très décevants cette saison) , alors que Minnesota semble avoir lancé la serviette.

Par ailleurs, on ne peut passer sous silence le congédiement de Gerard Gallant à Las Vegas. Une réflexion s’impose dans ce cas précis. On se rappellera la façon cavalière que les Panthers de la Floride avaient congédié Gallant en 2016 et là, avec une fiche de 54 points en 49 parties, le DG Kelly McCrimmon met à la porte son entraîneur-chef Gallant après 4 défaites consécutives. C’est ce qu’on appelle paniquer rapidement , à moins que ce licenciement cache une raison mystérieuse. Soulignons qu’en début janvier, Vegas trônait en tête de la division Pacifique et Gallant avait été choisi pour diriger l’Ouest au match des Étoiles. Bref, on risque de revoir bientôt Gerard Gallant dans la LNH avec tous ces récents congédiements d’entraîneurs dans le circuit Bettman.

En terminant, même si nos prédictions suggèrent une finale de la Coupe Stanley entre les Blues de St-Louis et les Capitals de Washington, n’oublions pas que nous ne sommes pas à l’abri de surprises ou de séquences victorieuses de fin de saison qui propulsent certaines formations à un niveau supérieur et c’est ce qui fait la beauté de ce sport…

Qu’en pensez-vous ???

 

Crédit photo : iciradio-canada.ca


Note : Les blogueurs sont responsables du contenu et des éléments qu’ils intègrent dans leur blogue sur ilesdelamadeleine.com.

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X