Actualité Screen Shot 2020-02-11 at 19.19.40

Publié le 11 février 2020 | par Radio-Canada

0

La Ville de Charlottetown ne sait plus quoi faire de ses corneilles


Pour en savoir plus

La Ville de Charlottetown ne sait plus quoi faire de ses corneilles. La capitale de l’Île-du-Prince-Édouard dit avoir tout essayé pour contrôler ces oiseaux qui irritent de plus en plus ses résidents.

La population de corneilles continue de croître dans la municipalité. Et dans certains quartiers, le bruit et les fientes sont devenus insupportables, affirme le conseiller municipal Terry MacLeod. «Elles aiment déposer leurs fientes partout sur les voitures et les maisons aussi,» se plaint-il. L’élu dit que la ville a épuisé toutes les solutions possibles pour contrôler sa population de corvidés : machines à bruits, éclairage spécial, campagne de sensibilisation pour demander aux résidents d’arrêter de nourrir les oiseaux…. Rien n’y fait, déplore-t-il.

LA UNE : La Ville de Charlottetown à l’Île-du-Prince-Édouard dit avoir dépensé plus de 7000 $ et des centaines d’heures de travail sans pour autant repousser ses corneilles. PHOTO : ASSOCIATED PRESS / ELAINE THOMPSON

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X