COVID-19 Screen Shot 2020-03-12 at 12.33.49

Publié le 12 mars 2020 | par Radio-Canada

0

COVID-19 : l’industrie des croisières de l’Atlantique sur le qui-vive


Pour en savoir plus

La propagation de la COVID-19 inquiète les acteurs de l’industrie touristique en Atlantique qui prévoyaient une année lucrative. À l’Île-du-Prince-Édouard seulement, l’économie du tourisme rapporte plus d’un demi-milliard de dollars annuellement. Aujourd’hui, rien n’est moins sûr alors que les annulations se succèdent.

L’industrie du tourisme est vitale pour l’Île-du-Prince-Édouard et les passages des navires de croisières en sont de grands contributeurs. L’an dernier, 128 000 passagers et 55 000 membres d’équipage ont débarqué à Charlottetown. Cette année, l’industrie s’attendait à recevoir plus de visiteurs. Près de 150 000 passagers et 70 000 membres d’équipage devaient visiter Charlottetown où 97 navires sont supposés accoster en 2020. L’arrivée du premier bateau est prévue le 29 avril. La COVID-19 pourrait venir brouiller les cartes de ces prévisions de l’industrie touristique. Nous devons avoir une réflexion sur comment on va protéger les Canadiens qui pourraient prendre ces bateaux de croisières qui pourraient travailler sur ces bateaux de croisières, mais aussi les communautés qui pourraient être affectées par ces bateaux de croisières en visite, a indiqué le premier ministre Justin Trudeau. À l’Île-du-Prince-Édouard, gouvernement et médecins sont aussi en réflexion. Dennis King, le premier ministre de la province, dit être conscient des enjeux sanitaires et économiques. Il s’est engagé à aider l’industrie touristique à se sortir de cette tempête. Nous essayons vraiment de faire face aux nouvelles réalités au fur et à mesure qu’elles se présentent, en essayant de faire ce que nous pouvons en tant que province pour aider nos industries à surmonter la tempête qui s’annonce, a avancé M. King. L’autorité portuaire de l’Île-du-Prince-Édouard compte d’ailleurs faire régulièrement le point sur la situation.

LA UNE : Près de 100 navires doivent accoster à Charlottetown en 2020. PHOTO : RADIO-CANADA / JULIEN LECACHEUR





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X