COVID-19 Screen Shot 2020-03-28 at 10.26.00

Publié le 28 mars 2020 | par Le Soleil

0

Les passagers des Îles-de-la-Madeleine privés de leur lien maritime


Un article original de

À compter de dimanche, il n’y aura plus de traverse de passagers entre Cap-aux-Meules et l’Île-du-Prince-Édouard. Comme Air Canada a suspendu ses liaisons aériennes vers les Îles jusqu’au 30 avril, seul Pascan Aviation pourra continuer à transporter des passagers entre l’archipel et le continent.

La Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA) cesse temporairement ses traversées sur recommandation du ministre des Transports, François Bonnardel. Il faut préciser que les Madelinots qui embarquent ou qui débarquent à Souris doivent traverser l’Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick. «En regard des mesures du gouvernement du Québec, il est normal qu’on cesse de transporter des passagers à bord du bateau […], surtout que l’Île-du-Prince-Édouard resserre ses mesures», réagit le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre. Depuis une semaine, l’Île-du-Prince-Édouard contrôle tous les accès à son territoire et interdit les arrêts dans la province. Des mesures ont été mises en place aux points d’entrée de l’Île, dont au pont de la Confédération […].

«On ne peut pas dire que c’est une bonne nouvelle parce qu’on aimerait mieux ne pas être dans cette situation-là, reconnaît l’élu. Mais dans le contexte, c’est une mesure de protection supplémentaire, autant pour les gens de l’Île-du-Prince-Édouard que pour les gens des Îles. Il fallait s’y attendre! On ne peut pas vouloir éviter des risques de propagation dans nos communautés respectives en permettant un trafic des personnes et qu’il n’y ait pas ou peu de contrôle qui soit exercé! Pour nous, ça s’inscrit dans la continuité.»

À compter de dimanche, Charlottetown autorisera uniquement le transport des marchandises. «Il y a une chaîne d’approvisionnement pour le fonctionnement des Îles […], soutient M. Lapierre. Si on avait besoin d’une évacuation d’urgence aux Îles, on pourra toujours se servir du bateau. Pour des gens qui ne seraient pas en mesure de prendre l’avion, ça reste une solution.»

Les passagers qui profiteront des dernières traversées doivent prévoir un repas froid et des collations puisqu’aucun service à bord du navire n’est offert. Par ailleurs, la CTMA suspend temporairement les réservations pour le traversier, et ce, même pour celles prévues à l’été et à l’automne 2020.

SOUTIEN FINANCIER RÉCLAMÉ

Si Air Canada a annoncé la suspension de ses liaisons avec les Îles-de-la-Madeleine, Pascan Aviation a fait connaître son intention de maintenir ses vols «tant qu’il le pourrait opérationnellement et financièrement parlant», de l’avis du maire des Îles.

Jonathan Lapierre presse donc Québec d’aider la compagnie aérienne afin qu’elle puisse passer à travers la situation particulière qu’occasionne la pandémie de COVID-19. «C’est une compagnie qui était déjà fragile auparavant, rappelle-t-il. La crise vient augmenter cette fragilité-là. C’est pour ça que c’est important de l’aider le plus rapidement possible pour qu’elle soit en mesure de maintenir le service. Pascan, ici, ce n’est pas juste pour les passagers; c’est le cargo, l’approvisionnement des pharmacies et la poste.»

LA UNE :À compter de dimanche, il n’y aura plus de traverse de passagers entre Cap-aux-Meules et l’Île-du-Prince-Édouard. Comme Air Canada a suspendu ses liaisons aériennes vers les Îles jusqu’au 30 avril, seul Pascan Aviation pourra continuer à transporter des passagers entre l’archipel et le continent.

Collaboration spéciale, Johanne Fournier

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X