COVID-19 1e404e80-bf5f-11e9-af7f-85a4eb1c43d9_ORIGINAL

Publié le 4 juin 2020 | par Journal de Québec

0

Des voix s’unissent pour ouvrir l’accès aux Îles-de-la-Madeleine


Un article original de

Plusieurs personnalités politiques demandent au premier ministre François Legault de négocier de manière urgente un accès normal et sécuritaire vers les Îles-de-la-Madeleine.

Maxime Arseneau, Claude Castonguay, Gilles Duceppe, Louise Harel, Jean-Pierre Léger, Pierre Karl Péladeau, ainsi que le cofondateur du Cirque du Soleil Gilles Ste-Croix signent une lettre ouverte dans laquelle ils pressent le gouvernement d’agir.

Des restrictions pour protéger la population sont en vigueur au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard, ce qui limite l’accès aux touristes en direction des Îles-de-la-Madeleine, un territoire québécois. Les vacanciers ignorent toujours s’ils pourront faire le trajet vers les Îles en pouvant dormir et se restaurer.

Des solutions

«L’Île-du-Prince-Édouard refuse le passage et ça pose un problème. Il y a des façons d’aider les Québécois en transit à se rendre au traversier. Il faut de la bonne volonté de part et d’autre», explique l’ancien chef du Bloc québécois Gilles Duceppe.

Dans le respect des mesures sanitaires, le groupe de signataires exige des négociations rapides. Selon M. Duceppe, il est possible de concilier l’économie et la santé.

«Nous sommes des résidents, des vacanciers ou des amoureux des Îles-de-la-Madeleine, inquiets de la situation actuelle qui isole l’Archipel et ses habitants et menace son économie dont le tourisme représente un pilier majeur. En tout respect pour la préoccupation légitime du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard de protéger leurs populations en cette période de pandémie, une solution doit toutefois être négociée sans délai avec ces deux provinces afin d’assurer un accès normal et sécuritaire vers les Îles», peut-on lire dans leur lettre ouverte.

Selon eux, les annulations continueront de se multiplier, au plus grand détriment de l’économie locale et des centaines de Madelinots qui comptent sur la courte saison estivale d’à peine deux mois.

Une entente

Sans accès aux Îles, des familles seront également privées de leurs retrouvailles annuelles.

Sur une note plus personnelle, Gilles Duceppe a confié qu’il aimerait bien sûr aller saluer aux Îles-de-la-Madeleine la mère de feu Jean Lapierre, Lucie Cormier.

Les signataires unissent donc leurs voix pour demander à M. Legault de conclure rapidement une entente. Cette entente pourrait se résumer à la désignation d’un corridor de déplacement comprenant postes d’essence, dépanneurs, restaurants et hôtels.

PAR : JEAN-FRANÇOIS RACINE
LA UNE : PHOTO D’ARCHIVES SIMON CLARK





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X