COVID-19 Screen Shot 2020-06-18 at 07.59.54

Publié le 17 juin 2020 | par Radio-Canada

0

Interdiction de coucher au Nouveau-Brunswick en route vers les Îles-de-la-Madeleine


Pour en savoir plus

Le Nouveau-Brunswick fait volte-face. Il n’autorisera finalement pas les touristes et les Madelinots qui rentrent ou qui sortent des Îles-de-la-Madeleine à s’arrêter pour dormir une nuit sur son territoire.

Alors que ce type d’arrêt était d’abord prévu à l’entente interprovinciale dévoilée le 13 juin, le nouveau formulaire gouvernemental que doivent remplir les touristes à partir du 26 juin précise que seuls les arrêts pour l’achat d’essence ou de nourriture seront autorisés au Nouveau-Brunswick. La marche à suivre à l’Île-du-Prince-Édouard demeure la même : uniquement les ravitaillements en essence seront autorisés. Cela fait en sorte que les touristes qui souhaitent embarquer sur le traversier qui relie Souris, à l’Île-du-Prince-Édouard, à Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine, ne pourront arrêter à l’hôtel durant leur transit dans les provinces maritimes. Plus de 1220 kilomètres séparent Montréal de Souris à l’Île-du-Prince-Édouard, un trajet de plus de douze heures en voiture. Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, est déçu du changement de cap du Nouveau-Brunswick.

«Ce qu’on souhaite c’est que le déplacement à travers le Nouveau-Brunswick soit des plus sécuritaires. Le fait de ne pas pouvoir passer la nuit au Nouveau-Brunswick, ça impose une conduite nocturne. Ce n’est vraiment pas l’idéal.» – Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine

Les gens vont pouvoir s’arrêter à Dégelis au Bas-Saint-Laurent ou à Pointe-à-la-Croix en Gaspésie, admet Joël Arseneau, avant d’entrer dans les provinces maritimes, mais la route dans ces conditions-là est pas mal moins agréable. Il faut toutefois respecter le fait que le Nouveau-Brunswick est encore sous confinement. Le formulaire de Québec précise également que les Madelinots qui souhaitent sortir de l’archipel devront avoir en main une preuve de résidence aux Îles, en plus d’avoir une copie papier de leur réservation à bord du traversier.

LA UNE : Les Madelinots et les touristes devront traverser le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard sans s’arrêter pour la nuit. PHOTO : TOURISME ÎLES DE LA MADELEINE





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X