COVID-19 Screen Shot 2020-06-04 at 07.31.23

Publié le 4 juin 2020 | par Radio-Canada

0

Le Nouveau-Brunswick ouvert au passage de voyageurs vers les Îles-de-la-Madeleine


Pour en savoir plus

Le ministre de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick se dit favorable à l’instauration d’un corridor pour se rendre dans l’archipel en passant par le Nouveau-Brunswick.

Nous sommes certainement ouverts [à l’idée], indique en anglais Carl Urquhart, le ministre de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick.

Tant qu’ils rentrent à la frontière et disent à nos officiers où ils vont, poursuit le politicien. Normalement, [les officiers] leur demanderont où ils vont. Ils doivent les convaincre d’où ils vont, avec une adresse par exemple, dit M. Urquhart en anglais.

En restant plutôt vague, le ministre indique que tant que les voyageurs peuvent raisonnablement convaincre les agents, ils pourront passer par le Nouveau-Brunswick pour rejoindre l’Île-du-Prince-Édouard (d’où part le traversier pour se rendre dans l’archipel madelinot).

Le policier doit avoir le sentiment ou éliminer tout doute. […] Il doit être convaincu d’où vous vous dirigez. Au fond, c’est aussi simple que ça, précise le ministre de la Sécurité publique.

Ces informations coïncident avec les renseignements pour les voyageurs disponibles sur le site du Nouveau-Brunswick.

On peut y lire que parmi les personnes autorisées à entrer au Nouveau-Brunswick sans s’isoler, on retrouve celles qui démontrent qu’elles passent par la province à destination d’une autre province et qui acceptent de limiter leurs arrêts pour se procurer de la nourriture et du carburant et voir à leurs besoins personnels et qui acceptent de suivre les consignes de la médecine-hygiéniste en chef.

L’enclavement des Îles-de-la-Madeleine n’est cependant pas réglé puisqu’il faut aussi traverser l’Île-du-Prince-Édouard pour prendre le traversier à Souris pour se rendre sur l’archipel.

Négociations en cours

La ministre responsable de la région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, confirme que des discussions ont repris, entre le Québec, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard, pour permettre aux touristes québécois de se rendre dans l’archipel avec leurs véhicules.

L’accès routier vers le traversier Souris–Cap-aux-Meules n’est pas possible pour le moment.

Mme Proulx évite toutefois de dénoncer cette situation, pour ne pas nuire aux négociations.

LA UNE : La frontière entre le Québec et le Nouveau-Brunswick est gardée par des agents (archives). PHOTO : RADIO-CANADA / SERGE BOUCHARD





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X