COVID-19 Screen Shot 2020-06-24 at 08.41.52

Publié le 24 juin 2020 | par Radio-Canada

0

Transit vers les Îles : Joël Arseneau demande à François Legault de « prendre position »


Pour en savoir plus

Le député dénonce que des voyageurs doivent traverser le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard de nuit, sans possibilité d’arrêt pour se reposer et demande au premier ministre Legault de « prendre position publiquement pour rassurer les Madelinots ».

Le député demande une intervention du premier ministre pour assurer un déplacement sécuritaire aux touristes et aux Madelinots. Dans sa lettre au premier ministre, le député Arseneau relate des cas de procédures tatillonnes aux frontières interprovinciales qui entraînent de longs délais d’attente. Témoin de la situation, Philippe Lacasse, qui est arrivé aux Îles, il y a une dizaine de jours, estime que son expérience a été pénible . J’avais les paupières qui fermaient et j’ai accroché quelques fois la bande vibrante. Ce n’était pas agréable. Guide de kayak de mer, Philippe Lacasse raconte avoir été obligé de prendre la route de nuit, même s’il était arrivé en fin d’après-midi à la frontière du Nouveau-Brunswick. «Au barrage routier, dit-il, la police m’a demandé de revenir vers 10-11 heures. Elle m’a invité à aller patienter dans le stationnement du Tim Hortons avec l’instruction que le trajet de l’entrée au Nouveau-Brunswick devait se faire sans interruption et de nuit.» Les policiers lui ont recommandé de ne faire aucun arrêt. «On n’avait pas le droit d’arrêter pour dormir même dans notre véhicule, ce n’était même pas clair si on avait le droit d’arrêter mettre de l’essence,» rapporte le voyageur. Selon M. Lacasse, on lui a aussi dit qu’il était passible d’un constat d’infraction si un policier l’appréhendait pour s’être arrêté dormir en chemin. Il affirme que plusieurs autres passagers qu’il a croisés sur le traversier lui ont raconté avoir vécu des expériences similaires.

 

LA UNE : Les déplacements entre les Îles-de-la-Madeleine et l’Île-du-Prince-Édouard se sont compliqués depuis le début de la pandémie. PHOTO : RADIO-CANADA / JULIEN LECACHEUR





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X